Des lycéens israéliens remportent l’EurOpen, le championnat européen du débat
Rechercher

Des lycéens israéliens remportent l’EurOpen, le championnat européen du débat

L'équipe s'est hissée en tête du classement du prestigieux concours après une série de victoires ; l'équipe du Qatar a utilisé son temps pour dénoncer Israël

De cgauche à droite : Tamir West, Tomer Zucker Omer Zilberberg et Maya Carmon  après leur victoire au championnat de débat EurOpen à Stuttgart, en Allemagne, au mois de novembre 2018 (Autorisation)
De cgauche à droite : Tamir West, Tomer Zucker Omer Zilberberg et Maya Carmon après leur victoire au championnat de débat EurOpen à Stuttgart, en Allemagne, au mois de novembre 2018 (Autorisation)

L’équipe de débat israélienne dans la catégorie des lycéens a été désignée championne d’Europe la semaine dernière après une série de victoires sans aucune défaite lors d’un tournoi international organisé en Allemagne.

C’est la première fois qu’une équipe israélienne, dans cette catégorie, remporte le prestigieux concours de l’EurOpen qui s’est déroulé à Stuttgart du 8 au 14 novembre.

Un communiqué de l’équipe a établi que Maya Carmon, Tamir West, Tomer Zucker et Omer Zilberbeg n’ont pas été battus une seule fois au cours des douze cycles de compétition, qui se sont tenus en anglais, et qui ont réuni des formations venues de 37 pays.

Les élèves, âgés de 16 et 17 ans, ont remporté la victoire face aux équipes allemande, turque, danoise, néerlandaise, chinoise et américaine, se classant ainsi en finale. L’équipe a noté que trois des membres du groupe, constitué de quatre personnes, n’étaient pas anglophones de naissance.

Leur entraîneur Elijah Kochin a qualifié cette victoire « de réussite extraordinaire » pour ses élèves, disant que c’était « un privilège d’être là et voir l’équipe écrire une nouvelle page de l’histoire ».

En 2016, l’équipe nationale des lycéens israéliens était arrivée en demi-finales de EurOpen qui avait été organisé à Hambourg.

Au début de l’année, deux formations israéliennes avaient gagné les Championnats de débat des universités européennes lors du tournoi annuel qui avait eu lieu en Serbie.

Noam Dahan et Tom Manor de l’université de Tel Aviv – champions dans la catégorie « Anglais deuxième langue » l’année dernière – avaient ramené le trophée dans le concours principal à destination des anglophones de naissance.

Amichay Even-Chen et Ido Kotler, une autre équipe de l’université de Tel Aviv, avaient remporté la victoire dans la catégorie « Anglais deuxième langue ». Cela fait quatre années de suite qu’un autre groupe de la même université obtient le titre dans la même catégorie.

Les participants israéliens ont été boycottés par l’équipe du Qatar pendant le tournoi, amenant les organisateurs à amender les règlements de la compétition pour y inclure des règles spécifiques concernant la discrimination entre équipes concurrentes.

Les responsables du Championnat ont critiqué l’équipe qatarie qui a ignoré le sujet sélectionné pour l’épreuve et a utilisé son temps pour dénoncer Israël. Dans un premier temps, l’organisation a décidé de disqualifier l’équipe qatarie pour un boycott « inacceptable et discriminatoire » et a changé le calendrier pour s’assurer que les deux groupes ne seraient pas opposés à nouveau.

Mais les étudiants de l’université de Tel Aviv ont estimé que cette réponse était insuffisante, demandant aux responsables de réexaminer les règlements pour y inclure un engagement strict au respect des règles.

Après la compétition, les délégués du championnat ont voté à l’unanimité en faveur de la signature, lors des tournois futurs, d’un document dans lequel les participants s’engageront à débattre avec toutes les autres équipes par les participants, indépendamment de l’ethnie ou de la nationalité.

La violation de l’accord résultera en une « élimination immédiate du tournoi », selon l’amendement.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...