Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

Des militants iraniens en grève de la faim pour protester contre les exécutions

Des prisonniers d'Evin à Téhéran et des militants vivant en exil participent à cette initiative de 24 heures, menée par Narges Mohammadi, emprisonnée en Iran depuis 25 ans

L'Iranienne Narges Mohammadi, à droite, du Centre pour les défenseurs des droits de l'Homme, écoutant Karim Lahidji, président de la Ligue iranienne pour la défense des droits de l'Homme, lors d'une conférence de presse sur l'évaluation de la situation des droits de l'Homme en Iran, au siège de l'ONU à Genève, en Suisse, le 9 juin 2008. (Magali Girardin/AP/Keystone/Archives)
L'Iranienne Narges Mohammadi, à droite, du Centre pour les défenseurs des droits de l'Homme, écoutant Karim Lahidji, président de la Ligue iranienne pour la défense des droits de l'Homme, lors d'une conférence de presse sur l'évaluation de la situation des droits de l'Homme en Iran, au siège de l'ONU à Genève, en Suisse, le 9 juin 2008. (Magali Girardin/AP/Keystone/Archives)

Des dizaines de militants iraniens ont annoncé jeudi avoir entamé une grève de la faim pour protester contre la récente vague d’exécutions en Iran, parmi lesquelles un jeune homme de 23 ans pendu mardi pour le meurtre d’un policier lors des manifestations de 2022.

Des détenus de la prison d’Evin à Téhéran et des militants vivant en exil participent à ce mouvement censé durer 24 heures et emmené par Narges Mohammadi, prix Nobel de la paix 2023, elle-même emprisonnée en Iran depuis 25 ans.

La pendaison mardi de Mohammad Ghobadlou, condamné pour le meurtre d’un policier pendant les manifestations déclenchées par la mort de Mahsa Amini en 2022, a provoqué les protestations d’ONG, qui soulignent qu’il souffrait de problèmes mentaux et que le jugement avait été annulé.

Selon l’ONG Iran Human Rights basée en Norvège, 54 personnes ont déjà été exécutées en Iran depuis début janvier.

Le compte Instagram de Narges Mohammadi, connue pour son combat contre le voile obligatoire pour les femmes et la peine de mort, avait annoncé dans la foulée que 61 prisonnières politiques détenues à Evin allaient se mettre en grève de la faim.

« Les femmes emprisonnées résisteront pour garder vivants les noms de ceux qui ont été exécutés et épargner la vie de centaines de personnes dans les prisons de la République islamique en attente d’exécution », a indiqué le compte tenu par sa famille.

Une photo non datée et non localisée de la militante iranienne Narges Mohammadi, distribuée par la Fondation Narges Mohammadi le 2 octobre 2023. (Crédit : Fondation Narges Mohammadi/AFP)

Le rappeur Toomaj Salehi, de nouveau arrêté en novembre, moins de deux semaines après avoir été libéré après plus d’un an en prison pour son soutien au mouvement de contestation de 2022, a indiqué sur les réseaux sociaux qu’il se joindrait à la grève de la faim.

D’autres personnalités iraniennes ayant été emprisonnées à cause des manifestations ont aussi annoncé leur participation au mouvement, notamment le chanteur Mehdi Yarrahi et le militant Hossein Ronaghi.

Un collectif de 37 femmes écrouées à la prison d’Evin par le passé, dont la Britanno-iranienne Nazanin Zaghari-Ratcliffe, ont en outre publié sur le compte de Mohammadi une lettre ouverte en solidarité avec les femmes emprisonnées.

« Pour avoir été à leur place dans le passé et en lutte comme elles, nous sommes conscientes de ce que cet acte pourrait leur coûter », indique la lettre. « Nous serons leur voix pour que le monde entende leur message et mette fin à la peine de mort en Iran. »

« La solidarité est belle, mais si nous n’agissons pas (…) d’autres condamnés à mort seront bientôt exécutés », a de son côté assuré la militante Masih Alinejad, basée aux États-Unis.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.