Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Des militants réclament l’autorisation de manifester là où séjournent les Netanyahu

La police aurait empêché des manifestants de rejoindre leurs camarades ; un avocat dénonce des pratiques policières "dignes de régimes sombres et dictatoriaux"

Des travailleurs et des policiers se préparent à l'arrivée du Premier ministre Benjamin Netanyhu et de son épouse Sara au Moshav Neve Ativ, le 7 août 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)
Des travailleurs et des policiers se préparent à l'arrivée du Premier ministre Benjamin Netanyhu et de son épouse Sara au Moshav Neve Ativ, le 7 août 2023. (Crédit : Ayal Margolin/Flash90)

Des manifestants ont déposé mardi une urgente requête auprès de la Haute Cour de Justice demandant l’autorisation de manifester devant un hôtel situé sur le plateau du Golan où le Premier ministre Benjamin Netanyahu et son épouse passent leurs vacances.

Les manifestants ont dormi dans des tentes à l’extérieur du moshav Neve Ativ après le bouclage par la police lundi de la communauté, n’autorisant l’accès qu’aux résidents et aux clients de l’hôtel.

Les organisateurs de la manifestation ont affirmé mardi matin que les autorités avaient également interdit à d’autres militants de les rejoindre ou de leur fournir de la nourriture, de l’eau et un peu d’ombre.

Ils ont déclaré que malgré un accord avec les représentants de la communauté les autorisant à manifester à l’intérieur du moshav Neve Ativ, la police les avait empêchés de pénétrer dans les lieux.

« La police a été informée de ce qui se passait, mais elle a bouclé dans les faits les entrées de la communauté et empêché les manifestants d’y accéder, alors qu’elle était prête sur le terrain avec des renforts, de la garde montée et un canon à eau », ont indiqué les organisateurs dans un communiqué. Selon eux, ces mesures « donnent une mauvaise impression des manifestants pro-démocratie, les présentant comme dangereux ».

Gonen Ben Itzhak, l’avocat représentant les signataires de la requête, a déclaré que le fait d’empêcher les manifestants d’approcher était une pratique « réservée aux régimes sombres et dictatoriaux ».

« Le rôle de la police est de trouver un équilibre entre les besoins de sécurité, les besoins de la communauté et le droit fondamental de manifester dans un pays démocratique, mais apparemment les officiers semblent avoir mis leurs compétences au service de la dictature qui est en marche », peut-on lire dans le communiqué de presse de l’organisation.

Mirit Hagilboa, l’une des manifestantes qui a tenté de rejoindre les tentes à l’extérieur de Neve Ativ, a déclaré au site d’information Walla qu’elle était frustrée par la présence de la police.

« Le niveau de sécurité n’est pas proportionnel au nombre de manifestants. Les gens sont venus de tout le pays pour exprimer leur opposition de manière légale et on les en a empêchés », a-t-elle affirmé.

Baruch, un habitant, explique à la Douzième chaîne que les habitants « sont complètement assiégés. Nous ne pouvons pas atteindre les vergers, les entrées sont fermées et un technicien ne peut même pas venir réparer mon tracteur. »

Baruch dit que la police et les dirigeants de la communauté s’étaient mis d’accord à l’avance sur les dispositions de sécurité « et rien de tout cela n’est respecté ».

« Nous sommes totalement impuissants. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.