Des milliers de Palestiniens à la frontière de Gaza ; 69 blessés
Rechercher

Des milliers de Palestiniens à la frontière de Gaza ; 69 blessés

Un véhicule blindé de Tsahal a été touché par un cocktail Molotov, aucun blessé n'a été signalé ; les soldats ont répondu avec des gaz lacrymogènes et des tirs à balles réelles

Illustration : Un Palestinien armé d'une fronde fjette des pierres aux forces israéliennes durant une émeute le long de la frontière avec Israël, à l'est de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, le 18 octobre 2019 (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Illustration : Un Palestinien armé d'une fronde fjette des pierres aux forces israéliennes durant une émeute le long de la frontière avec Israël, à l'est de Bureij, dans le centre de la bande de Gaza, le 18 octobre 2019 (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

Quelque 6 000 Palestiniens ont manifesté vendredi à la frontière de la bande de Gaza avec Israël, avec plusieurs centaines d’émeutiers, jetant des pierres, des bombes incendiaires et des explosifs sur les soldats de l’armée israélienne.

Dans un cas, un véhicule blindé de Tsahal a été touché par un cocktail Molotov, mais il n’y a pas eu de blessés. Les émeutiers ont également tenté d’endommager la clôture de sécurité.

Les soldats ont répondu avec des gaz lacrymogènes et, à l’occasion, des tirs réels. Le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas, a déclaré que 69 manifestants avaient été blessés, dont 29 par des tirs réels.

Depuis mars 2018, les Palestiniens organisent des manifestations hebdomadaires baptisées « Marche du retour » à la frontière. Israël accuse les dirigeants du Hamas de Gaza d’utiliser ces manifestations pour attaquer les soldats et tenter de franchir la clôture de sécurité. Le Hamas, un groupe terroriste islamiste, a pour objectif de détruire Israël.

Les manifestations de vendredi dernier ont été suivies de tirs de roquettes sur Israël.

Dix roquettes ont été tirées depuis Gaza sur Israël, dont l’une a touché une maison dans la ville méridionale de Sdérot. Les roquettes ont déclenché des sirènes d’avertissement à Sdérot et dans d’autres agglomérations du sud d’Israël, alors que de nombreuses familles se réunissaient pour le dîner du Shabbat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...