Rechercher

Des municipalités cherchent à aider les familles qui fuient la région de Gaza

Le conseil de Sha’ar Hanegev et le maire d’Efrat exhortent les habitants du nord et du centre du pays à accueillir des habitants du sud assaillis par les roquettes

Des personnes se rassemblent devant une maison touchée par une roquette tirée depuis la bande de Gaza dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 13 novembre 2018 (Crédit : Hadas Parush / Flash90).
Des personnes se rassemblent devant une maison touchée par une roquette tirée depuis la bande de Gaza dans la ville d'Ashkelon, dans le sud d'Israël, le 13 novembre 2018 (Crédit : Hadas Parush / Flash90).

Des dizaines de familles israéliennes ont fui les villages proches de la bande de Gaza à cause des échanges de tirs qui ont eu lieu près de l’enclave côtière.

Un porte-parole de la région de Shaar Hanegev, dans le sud d’Israël, a déclaré mardi qu’une soixantaine de familles ont quitté la région de leur plein gré. Elles ont fui les villes frappées par quelque 460 roquettes et obus de mortier tirés lundi et mardi.

Le site d’information Ynet a rapporté que 90 autres familles d’autres régions de la périphérie de Gaza sont également parties vers des régions plus calmes du pays, de nombreux parents étant préoccupés par la sécurité et la santé mentale de leurs enfants.

Le Conseil régional de Shaar Hanegev a ouvert une ligne téléphonique permettant aux habitants du centre et du nord d’Israël d’ouvrir leurs maisons aux familles à la recherche d’un répit temporaire après les tirs de roquettes.

Oded Revivi, maire de l’implantation d’Efrat au sud de Jérusalem, a annoncé que la ville était en train de constituer une “base de données sur les lieux d’accueil disponibles dans la région de Jérusalem et ses environs”.

Dans un post publié sur Facebook, il a indiqué qu’“il y a beaucoup d’habitants de la région frontalière de Gaza qui cherchent un endroit où passer la nuit plus calmement, pour permettre à leurs enfants de respirer et de se détendre”.

Revivi a également exhorté les résidents à informer les personnes à contacter au sujet des foyers, écoles et autres institutions susceptibles d’être contactés pour accueillir des familles fuyant les violences autour de Gaza.

Les personnes qui souhaitent accueillir les résidents de la région de Sha’ar Hanegev peuvent appeler ou envoyer un message à Hezi au 054-675-5125, a annoncé mardi un porte-parole du conseil régional.

Les résidents de la région de Jérusalem peuvent envoyer leurs noms, adresses, coordonnées et le nombre de lits disponibles à Tahel au 052-555-2750 ou à Rachel au 052-744-4120.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...