Des religieuses protestent contre les pressions pour rejoindre l’armée
Rechercher

Des religieuses protestent contre les pressions pour rejoindre l’armée

La mobilisation fait suite à la proposition du ministère de l'Education de subventionner des associations qui aident les religieuses à rejoindre Tsahal

Photo illustrative de filles religieuses à l'étude. (Moshe Shai/Flash90)
Photo illustrative de filles religieuses à l'étude. (Moshe Shai/Flash90)

Des dizaines de filles fréquentant des écoles secondaires religieuses publiques en Israël se sont jointes à une campagne pour protester contre ce qu’elles disent être une pression du ministère de l’Éducation pour s’enrôler dans l’armée israélienne.

La campagne est dirigée par l’organisation religieuse conservatrice Chotam en réaction à une proposition du ministère de l’Éducation de financer des groupes qui guident les religieuses qui veulent rejoindre l’armée plutôt que d’accomplir le service national. Le nombre de jeunes femmes religieuses entrant dans l’armée israélienne a augmenté de façon exponentielle ces dernières années.

Les jeunes filles sont photographiées tenant des messages manuscrits.

« Ne vous mêlez pas de notre éducation. Nous croyons au service national », peut-on lire.

Les adolescentes disent qu’on leur a fait pression à l’école pour qu’elles rejoignent Tsahal, a rapporté Ynet.

De nombreux rabbins sionistes de haut rang ont critiqué les jeunes religieuses qui décident d’entrer à l’armée.

Les diplômées du secondaire qui démontrent qu’elles sont pratiquantes peuvent être exemptées du service militaire. La plupart d’entre elles effectuent un ou deux ans de service national, au cours desquels elles sont affectées à des postes dans des écoles, des hôpitaux et d’autres programmes civils.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...