Des roses offertes aux Arabes de la Vieille Ville pour atténuer l’impact de la parade du drapeau
Rechercher

Des roses offertes aux Arabes de la Vieille Ville pour atténuer l’impact de la parade du drapeau

Dans une démarche de bonne volonté, le groupe pacifiste Tag Meir offre des fleurs aux commerçants du quartier musulman qui ont été obligés de fermer leurs magasins lors de Yom Yeroushalayim

Des militants pour la paix participent à un défilé organisé par Tag Meir avec une distribution de fleurs aux commerçants arabes dans la Vieille ville de Jérusalem, en amont de la parade des drapeaux de la journée de Jérusalem, le 24 mai 2017 (Autorisation).
Des militants pour la paix participent à un défilé organisé par Tag Meir avec une distribution de fleurs aux commerçants arabes dans la Vieille ville de Jérusalem, en amont de la parade des drapeaux de la journée de Jérusalem, le 24 mai 2017 (Autorisation).

Un groupe de militants a offert des fleurs aux commerçants arabes de la Vieille Ville de Jérusalem mercredi, en marge de la parade annuelle réunissant les dizaines de milliers de Juifs qui ont marché à travers le quartier musulman pour marquer la réunification de la ville.

Organisé par l’organisation Tag Meir, qui l’a qualifié de « marche alternative », le défilé a réuni des dizaines d’Israéliens venus de tout le pays qui ont été rejoints par des visiteurs des Etats-Unis, du Canada et du Royaume-Uni. Ils ont déambulé à travers la Vieille Ville en offrant des fleurs en un geste de paix.

Jeudi, le groupe devait se retrouver porte de Damas pour un événement intitulé « nettoyage et accolades ». Ils avaient prévu après de boire un café avec les commerçants arabes pour discuter de paix et de coexistence.

Les commerçants du quartier musulman avaient reçu l’ordre de la police de fermer leurs magasins mercredi alors que les manifestants défilaient dans tous les secteurs de la ville.

Plus de 50 commerçants juifs de l’ouest de Jérusalem avaient eux aussi fermé leurs portes durant la marche en signe de solidarité avec les habitants arabes. Ils ont accroché des pancartes sur leurs vitrines annonçant à l’avance la fermeture de leurs magasins par solidarité.

Même si aucun acte de violence n’a été rapporté durant le défilé, il y avait eu des craintes portant sur d’éventuels troubles en amont de l’événement en raison d’une participation plus importante que d’habitude, de l’anniversaire spécial et également parce que, pour la première fois, la police avait donné l’autorisation pour la parade à une majorité de juifs Israéliens de marcher autour des murs de la Vieille Ville de Jérusalem, qui bordent pour la plupart des quartiers arabes de l’est de la ville.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...