Des soldats israéliens ont blessé un Palestinien à un checkpoint
Rechercher

Des soldats israéliens ont blessé un Palestinien à un checkpoint

Selon l’armée, Hussein Hassan Qawariq, 72 ans, n’a pas répondu aux appels à s’arrêter des soldats

Dov Lieber est le correspondant aux Affaires arabes du Times of Israël

Un Palestinien au checkpoint de Hawara, près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, en juillet 2009. Illustration. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Un Palestinien au checkpoint de Hawara, près de la ville de Naplouse, en Cisjordanie, en juillet 2009. Illustration. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Des soldats israéliens ont blessé par balles mardi matin un Palestinien qui aurait ignoré leurs appels à s’arrêter à un checkpoint proche de Naplouse.

Un porte-parole de l’armée israélienne a déclaré au Times of Israël que l’homme avait été blessé après n’avoir pas tenu compte des ordres lui demandant de s’arrêter.

« Pendant la nuit, un suspect palestinien s’est approché des forces de l’armée israélienne près de l’entrée de Naplouse. Les forces ont appelé le suspect à s’arrêter et à se tourner, et quand il a continué à avancer, ont tiré dans sa direction, le blessant légèrement », a déclaré le porte-parole.

Le porte-parole a ajouté que l’incident, qui a eu lieu près du village de Hawara, était examiné.

Maan, une agence de presse palestinienne, a cité des secouristes du Croissant rouge palestinien qui ont identifié le blessé, Hussein Hassan Qawariq, 72 ans.

Le site d’information palestinien Shams a publié une image de Qawariq dans une ambulance du Croissant rouge.

Wafa, l’agence de presse officielle de l’Autorité palestinienne, a cité une source sécuritaire déclarant que le Palestinien blessé, qui habite dans le village d’Awarta, a des « besoins particuliers » et qu’il avait été blessé à la jambe, sans donner plus de précision.

Un porte-parole du Croissant rouge palestinien n’était pas disponible pour s’exprimer sur cette information.

La veille, une Palestinienne avait été blessée par la sécurité alors qu’elle s’approchait du checkpoint de Qalandiya, près de Jérusalem. Des responsables ont indiqué qu’elle avait un « objet » dans la main et avait refusé de s’arrêter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...