Israël en guerre - Jour 234

Rechercher

Des survivants de la Shoah touchés par le 7 octobre iront à la Marche des Vivants à Auschwitz

Les organisateurs soulignent le symbole de l’événement cette année, les horreurs du passé "se mêlant au cauchemar actuel" ; la grand-mère de Yotam Haim fait partie de la délégation

Des visiteurs, dans ce qui fut le camp de concentration nazi d’Auschwitz, suite à la marche annuelle des Vivants, à Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : Czarek Sokolowski/AP)
Des visiteurs, dans ce qui fut le camp de concentration nazi d’Auschwitz, suite à la marche annuelle des Vivants, à Oswiecim, en Pologne, le 28 avril 2022. (Crédit : Czarek Sokolowski/AP)

Sept survivants de la Shoah, dont la vie a été affectée par l’attaque du groupe terroriste palestinien du Hamas contre Israël le 7 octobre, se préparent à participer à la Marche des Vivants de cette année en Pologne.

La marche, organisée chaque année par l’association La Marche des vivants sur le site de l’ancien camp de la mort d’Auschwitz à l’occasion de Yom HaShoah en Israël, est prévue cette année pour le 6 mai. La délégation du 7 octobre sera en tête du cortège.

Bella Haim, la grand-mère de Yotam Haim, qui a été kidnappé pendant l’attaque et tué accidentellement par les troupes israéliennes à Gaza alors qu’il tentait de s’échapper, Danit Gabay, qui était avec ses enfants au kibboutz Reim pendant l’attaque terroriste, et Daniel Louz, du kibboutz Beeri, figurent parmi les membres de la délégation. Ils font partie des 55 survivants de la Shoah qui participeront à la marche, aux côtés de milliers de Juifs, dont beaucoup sont membres de mouvements de jeunesse dans le monde entier.

Cette année, l’événement prévoit également une marche commémorative à Budapest pour commémorer le 80e anniversaire de la destruction de la communauté juive hongroise, selon les organisateurs.

« La Marche des Vivants de cette année revêt une signification profonde, car les horreurs du passé se mêlent au cauchemar actuel auquel est confronté l’État d’Israël », peut-on lire dans un communiqué publié aujourd’hui et signé par Shmuel Rosenman et Phyllis Greenberg Heideman, les président et présidente de l’organisation internationale de la Marche des Vivants.

« Le massacre récent et incompréhensible du 7 octobre est un rappel permanent de la menace persistante que représente la haine antisémite », ont-ils écrit.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.