Représailles israéliennes contre la Syrie après des tirs sur le plateau du Golan
Rechercher

Représailles israéliennes contre la Syrie après des tirs sur le plateau du Golan

L'armée israélienne précise que les tirs perdus d'obus de mortier n'ont fait ni blessé, ni dégât sur le Golan israélien

La fumée monte du village syrien de Jubata al-Khashab, après des frappes de l'armée israélienne sur des positions de l'armée syrienne en représailles après un tir de mortier syrien sur le plateau du Golan, le 10 septembre 2016. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)
La fumée monte du village syrien de Jubata al-Khashab, après des frappes de l'armée israélienne sur des positions de l'armée syrienne en représailles après un tir de mortier syrien sur le plateau du Golan, le 10 septembre 2016. (Crédit : Jalaa Marey/AFP)

Pour la deuxième fois en deux jours, des tirs d’obus de mortier perdus de Syrie ont frappé dimanche le nord du plateau du Golan, a annoncé l’armée israélienne.

Les projectiles ont explosé près de la frontière israélo-syrienne, sans faire ni blessé, ni dégât, selon le communiqué de l’armée.

Israël aurait répliqué en visant des positions militaires syriennes sur le Golan.

Selon les médias proches du régime, l’armée de l’air aurait frappé un véhicule militaire dans la région de Quneitra, ce qui aurait blessé cinq personnes.

C’est la septième fois en une semaine que des tirs « perdus » touchent le territoire israélien, alors que les combats entre les forces du régime du président syrien Bashar el-Assad et de nombreux groupes rebelles se sont intensifiés ces dernières semaines.

Samedi déjà, des tirs d’obus de mortier avaient touché le Golan, déclenchant des représailles israéliennes sur des positions militaires syriennes dans le sud de la Syrie, qui auraient tué deux soldats.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...