Rechercher

Des touristes détenus dans le Sinaï pour avoir arboré des drapeaux israéliens

Les Israéliens, qui ont reçu l’aide de l’ambassade et du ministère des Affaires étrangères, ont été libérés et renvoyés chez eux après deux jours de détention

Des voyageurs traversent la frontière de Taba au moment de la fête de Pessah dans la ville israélienne d’Eilat, le 17 avril 2022. (Crédit : Flash90)
Des voyageurs traversent la frontière de Taba au moment de la fête de Pessah dans la ville israélienne d’Eilat, le 17 avril 2022. (Crédit : Flash90)

Selon différentes sources d’information, deux ressortissants israéliens ont été arrêtés dans le Sinaï vendredi, après s’être filmés en train d’agiter des drapeaux israéliens dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux.

Considérant qu’il s’agissait d’une provocation, les services de sécurité égyptiens ont interpelé les deux individus, a indiqué la Douzième chaîne. Selon une source d’information, un proche des deux personnes placées en détention – un homme et une femme de 20 ans – aurait déclaré que la police considérait l’incident comme un défi à la souveraineté de l’Égypte dans le Sinaï.

Selon cette même information, les ressortissants israéliens auraient été détenus durant deux jours, pendant lesquels ils auraient reçu l’assistance de l’ambassade et du ministère des Affaires étrangères jusqu’à leur libération et leur renvoi en Israël.

L’arrestation s’est produite à un moment de réchauffement des relations diplomatiques entre les deux pays, que ne reflète pas la posture publique égyptienne.

L’Égypte a rétabli des relations officielles avec Israël, mais son gouvernement est peu enclin aux démonstrations d’amitié vis-à-vis de l’État juif et la normalisation reste mal vue.

En 2020, le célèbre chanteur et acteur égyptien Mohamed Ramadan avait été jugé pour avoir posé avec des célébrités israéliennes. Un tribunal égyptien l’avait finalement relaxé des charges visant à l’empêcher de se produire en Égypte.

L’arrestation des deux Israéliens est survenue dans le sillage d’informations répétées mettant en exergue la désorganisation et les tensions existantes à la frontière israélo-égyptienne, débordée par l’afflux de touristes.

En avril, le Conseil de sécurité nationale d’Israël a levé ses restrictions pour certaines zones de la péninsule du Sinaï, pour la première fois depuis plus de dix ans.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...