Des tracts de recrutement pour le KKK distribués dans une ville de Californie
Rechercher

Des tracts de recrutement pour le KKK distribués dans une ville de Californie

Des brochures du « groupe du Klan le plus actif » aux États-Unis ont été découvertes, soutenant Trump dans ses allégations de fraude électorale non-fondées

Un tract du KKK trouvé à Tulelake, Californie, le 27 décembre 2020. (Autorisation : Klamath Falls Herald and News via JTA)
Un tract du KKK trouvé à Tulelake, Californie, le 27 décembre 2020. (Autorisation : Klamath Falls Herald and News via JTA)

The Jewish News of Northern California via JTA – Des tracts de recrutement pour le Ku Klux Klan (KKK), qui soutiennent les fausses allégations de fraude lors des élections de novembre proférées par le président américain Donald Trump, ont été retrouvés le week-end dernier devant plus d’une douzaine de maisons et de compagnies d’une petite ville du nord de Californie.

Les tracts, découverts ce week-end à Tulelake, recrutent pour la secte Loyal White Knights du groupe xénophobe. Ils ont été lestés par des sachets de riz et jetés sur les porches des maisons, selon le chef de la police Tony Ross.

« C’est la deuxième fois que cela se produit depuis que je suis chef », a déclaré Ross mercredi. « La dernière fois, c’était il y a environ 10 ans. Ils ont jeté 20 à 25 tracts devant quelques maisons de la ville. »

Les Loyal White Knights, un groupe violemment raciste et antisémite basé en Caroline du Nord, est « peut-être le groupe du Klan le plus actif des États-Unis », selon un rapport de 2016 du Center on Extremism de l’Anti-Defamation League intitulé « Tattered Robes. »

Sur ces tracts, initialement signalés par le journal local Herald and News, on peut lire : « The KKK wants you ! » avec une photo d’un klansman flanqué de sa capuche pointant les lecteurs du doigt à la façon de l’Oncle Sam. Ils annoncent un talk-show hebdomadaire et fournissent l’adresse Web des Loyal White Knights.

Les dépliants étaient lestés par des sachets de riz blanc et ont été retrouvés devant plus d’une douzaine de maisons et de compagnies. (Autorisation : Klamath Falls Herald et News via JTA)

« La gauche radicale », peut-on lire sur les tracts, « donne votre argent durement gagné à des pays et des programmes qui profitent à leur projet communiste, au lieu d’aider les citoyens américains à conserver un toit au-dessus de leur tête. »

Faisant référence au vote de novembre, les tracts affirment que « les démocrates ont utilisé toutes les ruses qui soient pour voler cette élection à Trump ! La lutte n’est pas terminée ! Les bulletins sont toujours comptés ! »

Tulelake est peuplée de nombreuses familles de militaires depuis les années 1940.

« Nous sommes une communauté d’anciens combattants », a déclaré le maire Henry Ebinger au Herald and News. « Cela ne représente certainement pas les idéaux pour lesquels ils se sont battus, et pour lesquels certains sont morts, pour préserver notre grande nation. »

Dans un tweet, le bureau régional du Pacifique central de l’ADL à San Francisco a félicité Ebinger « pour avoir rejeté cette expression de haine » et a félicité Ross pour son enquête.

« La promotion du sectarisme du KKK à Tulelake est inquiétante et offensante », a déclaré l’ADL.

L’adhésion au KKK a considérablement diminué ces dernières années, selon le rapport 2016 de l’ADL, qui indiquait qu’il y avait « environ 3 000 membres du Klan dans tout le pays ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...