Deux hommes auraient poussé une famille pauvre à fournir des contenus pédophiles
Rechercher

Deux hommes auraient poussé une famille pauvre à fournir des contenus pédophiles

Les suspects de la ville du sud d’Eilat auraient lancé un site de "tv réalité" qui aurait dégénéré en pédopornographie

Photo d'illustration d'un homme menotté (BrianAJackson via iStock par Getty images)
Photo d'illustration d'un homme menotté (BrianAJackson via iStock par Getty images)

Les hommes ont lancé et géré un site internet payant appelé watchme247 (regarde-moi247) qui était présenté, à l’origine, comme une nouvelle sorte de programme de télé-réalité proposant principalement du contenu sexuel en provenance de différentes maisons.

Les utilisateurs pouvaient avoir accès aux images d’une caméra spéciale pour un temps limité, ou pouvaient payer pour des services comme des images filmées dans les chambres à coucher de différentes maisons, avoir accès à une bibliothèque vidéo, des photographies de haute résolution tirées de films.

Avec le temps, le site a dégénéré avec la diffusion d’images pédophiles d’une famille monoparentale, selon l’acte d’accusation présenté au Juge du Tribunal à Petah Tikva, à côté de Tel Aviv, où le serveur des suspects était situé.

Les suspects – Benjamin Bar Sheshet, âgé de 46 ans, et Ofer Sela, âgé de 45 ans – auraient persuadé une famille en difficulté économique à faire installer des caméras dans sa maison, y compris dans la chambre à coucher de leurs deux garçons de 14 ans et de leur fille de 11 ans, les toilettes et les douches.

« Ils ont demandé aux membres de la famille, y compris aux mineurs, de se promener nus dans la maison… afin de faire augmenter le nombre de spectateurs », a-t-on entendu au tribunal, et ils ont menacé de rompre le contact avec la famille si elle ne faisait pas ce qu’ils lui demandaient.

Sous pression, la famille a fourni des images d’actes sexuels impliquant les mineurs, avec une nudité partielle ou complète et des scènes depuis les toilettes.

En outre, Bar Sheshet aurait convaincu la fille qu’il lui servirait d’agent et qu’il la transformerait en star de la télé.

Les deux hommes sont suspectés d’avoir réalisé plusieurs tournages avec elle, en sous-vêtements et en maillots de bain, la plaçant dans des positions provocatrices et en focalisant la caméra sur ses fesses et sa poitrine.

Itay Gohar, l’enquêteur du département informatique de la police israélienne, a déclaré que les accusés ont géré leur site pendant une période considérable sur une grande échelle, diffusant des images plus extrêmes avant leur arrestation et utilisant les enfants comme des « objets », les considérant comme un objet utile avec lequel augmenter leurs profits.

Les deux hommes ont été accusés d’avoir profité d’un mineur pour de la publicité obscène, de harcèlement sexuel et d’atteinte à la vie privée.

Gohar a demandé que les accusés soient placés en détention provisoire jusqu’à la fin de investigations du tribunal, déclarant qu’ils constituaient un danger pour les enfants.

Il a également demandé au tribunal de discuter l’affaire à huis clos et de publier une restriction d’information empêchant l’identification des familles impliquées, pour leur propre protection.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...