Deux Kosovars plaident coupables d’avoir projeté une attaque lors d’un match de football avec Israël
Rechercher

Deux Kosovars plaident coupables d’avoir projeté une attaque lors d’un match de football avec Israël

Deux d'entre eux ont été inculpés pour un plan établi par l'État islamique visant à cibler un match de qualification pour la Coupe du monde en Albanie

Les forces spéciales albanaises au stade d'Elbasan avant le match de  match de qualification pour le Mondial 2018 entre Israël et l'Albanie, à Elbasan, le 12 novembre 2016. (Crédit : AFP/Gent Shkullaku)
Les forces spéciales albanaises au stade d'Elbasan avant le match de match de qualification pour le Mondial 2018 entre Israël et l'Albanie, à Elbasan, le 12 novembre 2016. (Crédit : AFP/Gent Shkullaku)

Deux hommes au Kosovo ont plaidé coupable mercredi d’avoir planifié des attaques contre des Israéliens lors d’un match de football en Albanie l’année dernière.

Kenan Plakaj et Besart Peci faisaient partie d’un groupe de 19 hommes appréhendés lors d’une série d’arrestations au Kosovo, en Albanie et en Macédoine, avant un match de qualification pour la Coupe du monde en novembre 2016 qui devait initialement avoir lieu dans la ville de Shkodra. Neuf personnes ont finalement été inculpées.

Le procureur a affirmé que certaines des personnes arrêtées étaient entrées en contact avec Lavdrim Muhaxheri, un ancien commandant de l’Etat islamique en Syrie qui aurait été depuis tué, a indiqué Reuters.

Plakaj a plaidé coupable pour fabrication d’explosifs, après qu’un demi-kilo de matériel de fabrication de bombes a été trouvé chez lui, selon l’article.

Les peines des deux hommes n’ont pas encore été prononcées.

L’Israélien Eran Zahavi (au centre) vient de marquer un but pendant le match de qualification pour le Mondial 2018 contre l’Albanie, à Elbasan, le 12 novembre 2016. (Crédit : AFP/Gent Shkullaku)

En juin, quatre personnes ont été accusées d’avoir « planifié une attaque terroriste contre des joueurs de football et les supporters d’Israël qui se rendaient en Albanie pour le match [du mois] de novembre », a déclaré le parquet du Kosovo dans un communiqué de presse.

Le match a finalement eu lieu à Elbasan, à environ 45 kilomètres de la capitale albanaise Tirana, couverte par une présence policière importante.

Le Kosovo, pays à prédominance ethnique albanaise et musulmane, a dû faire face à plus de 300 de ses citoyens engagés dans le djihad en Syrie et en Irak.

Il a ensuite renforcé la législation et tenté d’éradiquer les réseaux islamistes radicaux du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...