Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Deux ministres belges demandent qu’Israël soit exclu de l’Eurovision en raison de la guerre

Ces élus estiment qu'Israël doit être banni au même titre que la Russie qui a envahi l'Ukraine

Eden Golan, gagnante de l'émission de télé-réalité "The Next Star to the Eurovision" lors de la finale, le 6 février 2024. (Crédit : Koko/Flash90)
Eden Golan, gagnante de l'émission de télé-réalité "The Next Star to the Eurovision" lors de la finale, le 6 février 2024. (Crédit : Koko/Flash90)

Deux ministres belges ont demandé qu’Israël soit exclu du concours de l’Eurovision de la chanson pendant la durée de sa guerre contre le groupe terroriste palestinien du Hamas, à titre de mesure punitive pour le tribut payé par les civils palestiniens.

L’Union européenne de radio-télévision (UER), qui organise le concours annuel, a résisté aux appels de certains artistes et militants demandant qu’Israël soit exclu du concours européen de la chanson, qui se tiendra du 7 au 11 mai.

La ministre belge francophone de la Culture, Bénédicte Linard, et son homologue flamand, Benjamin Dalle, ont joint leur voix cette semaine à l’appel en faveur de l’exclusion d’Israël.

« Tout comme la Russie a été exclue des concours et de l’Eurovision à la suite de son invasion de l’Ukraine, Israël devrait être exclu jusqu’à ce qu’il mette fin à ses violations flagrantes du droit international, qui font des milliers de victimes, en particulier des enfants », a écrit Linard sur X.

Il n’y a pas encore eu de réponse de l’UER, ni d’Israël. L’UER a répondu à maintes reprises à ces demandes en déclarant que la chaîne publique Kan, en tant qu’organe d’information indépendant, remplit toutes les conditions requises pour participer au concours – contrairement à son homologue russe – et qu’il ne sera donc pas exclu.

Linard a déclaré mercredi au Parlement qu’elle demanderait au radiodiffuseur public francophone RTBF, qui organise la participation de la Belgique à l’Eurovision, de faire part de ses préoccupations à l’UER.

Le siège de l’Union européenne de radio-télévision (UER) qui organise le célèbre concours européen de la chanson Eurovision, à Genève, le 23 mars 2017 . (Crédit : Fabrice Coffrini/AFP)

Dalle a déclaré qu’une suspension d’Israël serait appropriée alors que tant de civils palestiniens souffrent, selon un reportage du radiodiffuseur flamand VRT.

Israël a déjà accepté de modifier les paroles de sa proposition au concours de la chanson après que l’UER a contesté les vers qui semblaient faire référence au massacre du 7 octobre du Hamas, au cours duquel des terroristes ont assassiné 1 200 personnes dans le sud d’Israël et ont emmené 253 otages dans la bande de Gaza.

La chanson israélienne originale intitulée « October Rain », était une ballade qui comprenait des paroles telles que : « On ne respire plus / Il n’y a plus d’endroit, plus de moi au quotidien / Ils étaient tous de gentils enfants, chacun d’entre eux » – en écho aux victimes de la vague de meurtres et d’enlèvements du Hamas, qui a entraîné la guerre en cours.

L’Eurovision, qui se déroulera cette année dans la ville suédoise de Malmö, se veut un événement apolitique et peut disqualifier les candidats considérés comme ayant enfreint cette règle.

Dimanche dernier, Kan a annoncé qu’il présenterait à la place une nouvelle chanson intitulée « Hurricane », basée sur la mélodie de « October Rain » mais avec de toutes nouvelles paroles, qui parle d’une « jeune femme qui survit à une crise personnelle ».

Israël a remporté le concours à quatre reprises – en 1978, 1979, 1998 et plus récemment en 2018 avec « Toy » de Netta Barzilaï.

L’équipe du Times of Israel et Amy Spiro ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.