Rechercher

Deux Palestiniens, dont un terroriste du Jihad islamique palestinien, tués à Jénine

Selon les médias palestiniens, Adham Jabareen, 28 ans, était un commandant de la branche locale du groupe terroriste, Jawad Bawaqta, 57 ans, était un enseignant

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des troupes israéliennes opérant en Cisjordanie, à l'aube du 16 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Des troupes israéliennes opérant en Cisjordanie, à l'aube du 16 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Les troupes israéliennes se sont heurtées à des Palestiniens armés lors d’un raid dans la ville de Jénine, en Cisjordanie, tôt jeudi matin. Les autorités sanitaires palestiniennes font état d’au moins deux morts.

Selon les médias palestiniens, des échanges de coups de feu ont éclaté après l’entrée des troupes dans le camp de réfugiés de Jénine pour arrêter des Palestiniens recherchés.

Les victimes ont été identifiées par le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) comme étant Adham Jabareen, 28 ans, et Jawad Bawaqta, 57 ans.

Jabareen a été identifié par les médias palestiniens comme un commandant d’une branche locale du Jihad islamique palestinien, tandis que Bawaqta était un enseignant.

La branche du Jihad islamique palestinien à Jénine a affirmé avoir pris pour cible les troupes israéliennes dans la ville par des tirs d’armes à feu et d’explosifs.

Selon le service d’urgence de Sauveteurs sans frontières, deux soldats ont été légèrement blessés après que leur jeep eut été la cible d’un engin explosif improvisé lors du raid. L’un d’eux a été transporté à l’hôpital, tandis que l’autre n’a pas eu besoin de soins supplémentaires, a précisé le service.

L’armée israélienne et la police des frontières n’ont pas fait de commentaire immédiat sur ce raid.

Les médias palestiniens ont déclaré que les troupes cherchaient à arrêter un membre important du Jihad islamique palestinien dans le camp, Khaled Abu Zina, bien qu’il n’était pas chez lui à ce moment-là, et que deux de ses fils ont été arrêtés.

Les affrontements se sont déroulés dans le cadre d’une offensive israélienne antiterroriste en cours, principalement axée sur le nord de la Cisjordanie, pour faire face à une série d’attaques palestiniennes qui ont tué 31 personnes en 2022.

L’opération militaire a permis de procéder à plus de 2 500 arrestations lors de raids quasi quotidiens. Elle a également fait 171 morts parmi les Palestiniens en 2022, et 17 autres depuis le début de l’année, la plupart lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité, mais aussi parmi les civils non impliqués.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.