Deux proches arrêtés dans le cadre du meurtre d’Ofira Chaim
Rechercher

Deux proches arrêtés dans le cadre du meurtre d’Ofira Chaim

La dépouille a été retrouvée lundi, enterrée dans son jardin. L'assassinat aurait été motivé par une querelle financière

La police sur les lieux où le corps d'une femme portée disparue,  Ofira Chaim a été retrouvé, enterré dans son jardin de Tel Mond, le 10 juillet 2018 (Crédit : Flash90)
La police sur les lieux où le corps d'une femme portée disparue, Ofira Chaim a été retrouvé, enterré dans son jardin de Tel Mond, le 10 juillet 2018 (Crédit : Flash90)

Deux proches d’Ofira Chaim, dont le corps a été retrouvé mardi, deux semaines après le signalement de sa disparition, devraient comparaître devant les magistrats mercredi après avoir été arrêtés pour leur implication présumée dans son meurtre.

La police a découvert le corps enterré sous un arbre dans le jardin de son domicile dans la ville de Tel Mond, dans le centre d’Israël.

Un certain nombre de proches de Chaim avaient été interrogés mardi par la police après la découverte de sa dépouille.

La police a émis un embargo sur l’identité des suspects ainsi que sur d’autres détails.

Les médias locaux ont fait savoir que la police soupçonnait que le meurtre ait pu être motivé par une querelle financière.

Ofir Chaim (Autorisation)

Chaim, 56 ans, divorcée et mère de trois filles, était professeure remplaçante dans une école locale. Elle avait été propriétaire d’un café jusqu’à récemment et il y aurait eu un conflit entraîné par la division des bénéfices réalisés lors de la vente de l’établissement.

Elle avait expliqué à ses filles qu’elle se rendait dans la ville côtière de Netanya et qu’elle ne reviendrait qu’aux premières heures de la matinée de lendemain. Depuis, elle avait disparu et sa voiture était restée stationnée aux abords de son habitation.

Deux des filles de Chaim, Mor et Adiya, avaient indiqué au site d’information Ynet que leur mère avait disparu à son domicile.

« Elle a simplement disparu de chez elle – pas en partant ou en revenant de son travail – elle a disparu de la maison pendant la journée ».

Adiya, qui se trouvait en Inde au moment de la disparition de sa mère, avait ajouté que cette dernière n’avait pas de problème connu et qu’elle n’était redevable d’aucune dette financière.

Les lieux où le corps d’une femme portée disparue, Ofira Chaim, a été retrouvée dans son jardin de Tel Mond, le 10 juillet 2018 (Crédit : Flash90)

En raison de l’état du corps, ce dernier a été envoyé pour identification à l’institut médico-légal d’Abu Kabir, a expliqué la police.

« Dans la mesure où il est possible de confirmer qu’il s’agit de la dépouille d’Ofira Chaim, c’est une enquête pour meurtre », a expliqué la police mardi.

Les équipes de recherche ont convergé vers l’habitation de Chaim et dans ses alentours après une évaluation de la situation la veille, ont ajouté les forces de l’ordre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...