Dov Haiyun se présente au conseil municipal de Haïfa
Rechercher

Dov Haiyun se présente au conseil municipal de Haïfa

Le rabbin massorti qui a été arrêté pour avoir célébré un mariage en dehors du Grand Rabbinat sera à la tête de la liste électorale du parti de gauche Meretz

Dov Haiyun sera à la tête de la liste électorale du parti de gauche Meretz, qu'il qualifie de "foyer naturel pour moi".
Dov Haiyun sera à la tête de la liste électorale du parti de gauche Meretz, qu'il qualifie de "foyer naturel pour moi".

Dov Haiyun sera à la tête de la liste électorale du parti de gauche Meretz, qu’il qualifie de « foyer naturel pour moi ».

Un rabbin massorti qui a été arrêté par la police de Haïfa, interrogé pour avoir célébré un mariage en dehors des auspices du Grand Rabbinat d’Etat se présente aux élections municipales de la ville.

Le rabbin Dov Haiyun sera en tête de la liste électorale du parti de gauche Meretz en octobre, a annoncé mercredi la chef du parti Tamar Zandberg. Meretz n’a actuellement aucun siège au conseil municipal.

Haiyun s’était déjà présenté pour le conseil sur la liste de la coalition Equal Haifa, qui n’a pas non plus remporté de sièges lors des dernières élections.

Dans un message sur Facebook, le rabbin a dit que Meretz était « un foyer naturel pour moi et qu’ensemble, nous ferons une vraie différence ».

Le mois dernier, Haiyun a été emmené à un poste de police local par deux officiers à 5h30 du matin pour un interrogatoire après que le tribunal rabbinique de Haïfa a déposé une plainte contre lui pour avoir organisé une cérémonie de mariage en violation de la loi de l’État et de la loi religieuse.

Selon une loi de 2013 en grande partie non appliquée, il est illégal de célébrer une cérémonie de mariage en Israël en dehors du Grand Rabbinat orthodoxe.

Après sa libération, Haiyun a déclaré au Times of Israël qu’il ne croit pas qu’il sera interpellé pour d’autres interrogatoires, ou que d’autres rabbins israéliens feront maintenant l’objet d’une enquête criminelle pour avoir célébré des mariages en dehors des autorités religieuses gérées par l’Etat.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...