Edelstein demande une annexion partielle de la Cisjordanie
Rechercher

Edelstein demande une annexion partielle de la Cisjordanie

Le président de la Knesset salue un projet de loi appliquant la souveraineté israélienne à Maale Adumim et déclaré que “l’ère des évacuations est terminée”

Yuli Edelstein, président de la Knesset, à Jérusalem, le  9 juin 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Yuli Edelstein, président de la Knesset, à Jérusalem, le 9 juin 2015. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le président de la Knesset Yuli Edelstein (Likud) a appelé mardi Israël à annexer les implantations de Cisjordanie du Gush Etzion et le la vallée du Jourdain, et a déclaré que « l’ère des évacuations » était terminée.

Pendant un évènement marquant les 11 ans de l’évacuation des implantations juives du Gush Katif dans la bande de Gaza, Edelstein a déclaré qu’il « espère que nous verrons finalement l’extension de la souveraineté israélienne sur des endroits comme le Gush Etzion et la vallée du Jourdain. »

Le président de la Knesset a déclaré qu’Israël devait établir clairement qu’il ne rendrait pas de territoire et ne démantèlerait pas d’implantations dans le cadre de tout futur accord de paix avec les Palestiniens.

Israël doit conditionner « tout accord futur à la cessation totale du terrorisme et de l’incitation [à la violence et à la haine], mais nous devons aussi enlever du discours l’équation futile que tout accord doit inclure de notre part déracinement, évacuation, et destruction », a-t-il déclaré.

« Nous devons déclarer clairement que l’ère des évacuations et de l’abandon de terrain est terminée », a déclaré Edelstein.

« Dans un endroit où il y a des destructions, aucune paix ne s’épanouira, a-t-il affirmé. Dans un endroit où les gens sont expulsés de leurs maisons, aucun bien ne germera. »

Le président de la Knesset a également rappelé son soutien à un projet de loi destiné à annexer Maale Adumim, une implantation importante de Cisjordanie située à l’est de Jérusalem. La proposition n’a pas encore passé la lecture préliminaire.

Israël a saisi Jérusalem Est, la Vieille Ville et la Cisjordanie à la Jordanie en 1967, et a étendu sa souveraineté sur la Vieille Ville et Jérusalem Est, mais le statut de la Cisjordanie reste discuté.

L'implantation israélienne de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 25 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
L’implantation israélienne de Maale Adumim, en Cisjordanie, le 25 février 2016. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Récemment, Edelstein a reconnu qu’annexer Maale Adumim déclencherait des critiques à l’étranger et à gauche, ainsi que des appels à la droite israélienne pour annexer totalement la Cisjordanie. Mais, a-t-il déclaré, « il est mieux de rester dans le consensus ».

La taille et l’emplacement de Maale Adumim rendent l’implantation particulièrement importante pour les Israéliens et les Palestiniens. Beaucoup d’Israéliens voient la communauté, qui compte 40 000 habitants, comme une banlieue de Jérusalem importante pour la défense par l’est de la capitale, tandis que les Palestiniens affirment que sa présence rend la perspective d’un Etat palestinien contigu en Cisjordanie et à Jérusalem Est presque impossible.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...