El Al va reprendre ses vols vers Los Angeles, Miami et Amsterdam
Rechercher

El Al va reprendre ses vols vers Los Angeles, Miami et Amsterdam

Selon la compagnie aérienne, les liaisons devraient reprendre dans les semaines à venir, car la pandémie continue d'entraver les voyages à l'étranger

Des avions d'El Al sont stationnés à l'aéroport international Ben Gurion de Lod, en Israël, le 3 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)
Des avions d'El Al sont stationnés à l'aéroport international Ben Gurion de Lod, en Israël, le 3 août 2020. (Olivier Fitoussi/Flash90)

El Al Airlines a annoncé mardi qu’elle reprendra ses vols vers plusieurs destinations après leur suspension en raison de la pandémie et des restrictions de voyage qui en découlent.

Des liaisons seront de nouveau assurées entre Israël et Los Angeles, Miami, Francfort, Amsterdam, Kiev et Sofia.

Le transporteur national israélien propose actuellement des vols vers New York, Londres, Paris et Athènes.

Les vols à destination de Francfort reprendront le 18 octobre ; à destination d’Amsterdam le 19 octobre ; à destination de Los Angeles et Miami le 25 octobre ; et à destination de Sofia et Kiev le 26 octobre.

La compagnie envisage de proposer des liaisons vers d’autres villes et de modifier la fréquence de ses vols, en fonction des exigences d’isolement pour les Israéliens voyageant à l’étranger et pour les étrangers se rendant en Israël, a indiqué El Al.

Bien que certains voyages internationaux aient repris, Israël interdit encore largement l’entrée des étrangers, et les exigences de quatorzaine pour les Israéliens de retour ont rendu les vols à l’étranger désagréables pour de nombreux voyageurs.

Les clients de la compagnie aérienne seront exemptés des frais de changement de billet jusqu’à la fin février 2021, a fait savoir le transporteur.

La compagnie aérienne, déjà en difficulté, a été frappée de plein fouet par la crise du coronavirus, qui a entraîné la cessation des vols réguliers de El Al et le licenciement de quelque 5 800 de ses 6 303 employés.

Ses bilans financiers pour les premier et deuxième trimestres de l’année laissaient indiquer des « doutes considérables » quant à la continuité de l’exploitation de la compagnie, avec des revenus en chute libre et des pertes en flèche.

La compagnie a annoncé en juillet qu’elle suspendait toutes ses opérations aériennes, après avoir déjà réduit considérablement ses services en mars. Le seul vol qu’elle a effectué depuis lors était un voyage symbolique aux Émirats arabes unis avec des délégations israélienne et américaine pour célébrer l’établissement de liens ouverts entre les pays.

Au début de ce mois, l’Autorité des compagnies aériennes a officiellement accordé à Eli Rozenberg, étudiant israélien-américain de yeshiva âgé de 27 ans, le contrôle d’El Al. La nouvelle compagnie aérienne, Kanfei Nesharim Aviation, a acheté 42,88 % du transporteur pour 107 millions de dollars lors d’une vente le 16 septembre, ce qui en fait l’actionnaire majoritaire tel que défini par la réglementation israélienne.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...