Élections israéliennes : Les parcours des deux Benjamins
Rechercher

Élections israéliennes : Les parcours des deux Benjamins

Avant de se lancer dans la bataille électorale, l'ancien parachutiste de 59 ans était un parfait novice en politique, alors que Netanyahu vient de fêter 10 ans d'affilée au pouvoir

L'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne Benny Gantz, (à gauche), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Crédit : Flash90)
L'ancien chef d'état-major de l'armée israélienne Benny Gantz, (à gauche), et le Premier ministre Benjamin Netanyahu. (Crédit : Flash90)

Aujourd’hui, la liste de centre droit Kakhol lavan (« Bleu-Blanc »/les couleurs du drapeau national) qu’il conduit est en tête des sondages, ou au coude à coude, avec le Likud de « Bibi » Netanyahu.

En quête d’un cinquième mandat, M. Netanyahu, 69 ans dont 13 au pouvoir, pourrait battre mi-juillet le record de longévité établi par l’historique David Ben Gourion s’il est reconduit au poste de Premier ministre après les législatives du 9 avril.

Benny Gantz

Depuis des mois déjà, les spéculations sur sa possible entrée en lice faisaient de lui un concurrent dangereux pour M. Netanyahu, tant est grande l’aura conférée par ses faits d’armes et son rang d’ancien commandant des armées dans un pays où l’armée est fédératrice.

M. Gantz, 1,95 m, est né le 9 juin 1959 dans le sud d’Israël, dans le village de Kfar Ahim, que ses parents, des immigrants rescapés de la Shoah, ont contribué à fonder.

A bien des égards, ma vie a commencé avant que je naisse. Ma vie a commencé quand ma mère Malka est sortie du camp de concentration de Bergen-Belsen », a-t-il déclaré en février à la Conférence de Munich sur la sécurité.

« Ici, à Munich, je le dis : le peuple juif et l’Etat juif ne remettront plus jamais leur destin à autrui. Nous nous protégerons nous-mêmes et assurerons l’avenir de notre peuple ».

Il a rejoint l’armée en tant que conscrit en 1977, réussi les épreuves de sélection des parachutistes, et gravi les échelons. Il a commandé la Shaldag (« Martin-pêcheur »), unité d’opérations spéciales de l’armée de l’air, avant de prendre la tête d’une brigade puis d’une division en Cisjordanie.

Attaché militaire d’Israël aux Etats-Unis de 2005 à 2009, il a été chef d’état-major de 2011 à 2015, et conduit deux guerres dans la bande de Gaza.

Dans une interview récente au journal Haaretz, la soeur aînée de Benny Gantz, Shoshi Inbar, disait n’avoir jamais connu les opinions politiques de son frère.

« Je n’en ai aucune idée » a-t-elle dit. Il ne lui a jamais dit pour qui il votait.

Gantz a une licence d’histoire de l’université de Tel-Aviv, un master en Sciences politiques de l’université de Haïfa et un master en gestion de ressources nationales de la National Defense University aux Etats Unis. Il a étudié pendant deux ans dans une yeshiva. Il est marié et père de quatre enfants.

Benny Gantz, leader du parti Khakol lavan, durant une réunion de sa formation à Tel Aviv, le 20 mars 2019 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Benjamin Netanyahu

Plus jeune Premier ministre d’Israël de 1996 à 1999, à nouveau en poste depuis 2009, ce bonhomme costaud à l’impeccable mèche argentée est une figure si dominante du quart de siècle que le quotidien Haaretz a essayé « d’imaginer la vie sans Netanyahu ».

« Quand Israël aura perdu Bibi, il y aura sûrement des moments où il regrettera de ne plus avoir un leader de stature internationale, reconnu par tout le monde et qui – qu’on l’aime ou pas – fait que le reste du monde relève la tête et prête attention quand il prend la parole », a écrit Haaretz, pourtant hostile à M. Netanyahu.

Petit-fils de rabbin, fils d’un historien ultra-sioniste, M. Netanyahu est né le 21 octobre 1949 à Tel-Aviv. Premier chef de gouvernement né après la création d’Israël en 1948, il a passé une partie de son enfance aux Etats-Unis, étudié au prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT), et conservé une parfaite maîtrise de l’anglais.

Rentré en Israël, il a servi cinq ans dans une unité des forces spéciales et a été blessé dans le sauvetage des otages d’un avion détourné par des Palestiniens en 1972.

M. Netanyahu évoque régulièrement la mort de son frère Yoni dans une intervention semblable en 1976 comme l’ayant profondément affecté et influencé.

Au tournant des années 1970-80, il noue ses premiers liens politiques. Son mentor Moshe Arens, du parti Likud (droite), lui met le pied à l’étrier. Diplomate à l’ambassade d’Israël à Washington, puis ambassadeur à l’ONU, il rentre et devient député en 1988, chef du gouvernement en 1996.

Il s’est marié à trois reprises et a trois enfants.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu prend la parole lors des funérailles de l’ancien ministre de la Défense Moshe Arens, au cimetière de Savyon, le 8 janvier 2019. (Flash90)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...