Elu républicain : George Soros « s’en est pris à des Juifs »
Rechercher

Elu républicain : George Soros « s’en est pris à des Juifs »

Louie Gohmert en a rajouté sur sa déclaration dans une lettre aux Fondations Société ouverte de Soros ; la Ligue anti-diffamation appelle le législateur à retirer ses déclarations

Le représentant républicain du Texas Louie Gohmert pendant les 40 ans de l'association israélienne anti-avortement EFRAT, à Washington, le 15 juin 2017. (Crédit : Shmuel Lenchevsky)
Le représentant républicain du Texas Louie Gohmert pendant les 40 ans de l'association israélienne anti-avortement EFRAT, à Washington, le 15 juin 2017. (Crédit : Shmuel Lenchevsky)

Jeudi, le républicain Louie Gohmert s’est emporté contre George Soros, mettant en doute que le financier libéral soit juif et suggérant qu’il avait trahi des Juifs pendant la Shoah.

Gohmert, un Républicain texan qui n’est pas juif, a commencé à parler de Soros lors d’une discussion sur un sujet qui n’avait rien à voir, sur le réseau Fox Business. Lui et le présentateur, Stuart Varney, parlaient de Google et de George Orwell.

« Cela me fait aussi penser à un autre George, George Soros, parce que Google est né dans un pays libre et ils vont à l’étranger et oppressent d’autres personnes, aident à oppresser, dans d’autres pays », a déclaré Gohmert.

« George Soros est supposé être juif, mais on ne dirait pas avec tous les dégâts qu’il a infligés à Israël, et le fait qu’il s’en est pris à d’autres Juifs et qu’il a aidé à prendre les propriétés qu’ils possédaient ».

Soros, un soutien majeur des causes libérales, est devenu un bouc-émissaire de l’extrême droite. Les déclarations de Gohmert font écho aux accusations des critiques de Soros sur son financement des groupes de gauche et de défense des droits de l’homme en Israël, et à des allégations infondées selon lesquelles il a collaboré avec les nazis en tant qu’adolescent juif en Hongrie pendant la Shoah.

Soros, qui avait 13 ans en 1944, a survécu à la Shoah grâce à un officiel hongrois dont le travail comprenait aussi de faire l’inventaire des biens confisqués aux Juifs.

Soros a aussi servi pendant deux jours comme courrier pour le Judenrat jusqu’à ce que son père apprenne que son travail était de délivrer des avis de déportation aux Juifs. Ce récit vient d’un livre écrit par le père de Soros, qui a également noté que Soros prévenait les destinataires de ne pas se rendre à l’adresse indiquée.

Beaucoup des théories complotistes contre Soros proviennent d’une interview avec le programme télévisé « 60 minutes » au cours de laquelle le milliardaire a déclaré ne pas avoir ressenti de la culpabilité pour la passivité pleine de sang-froid parfois nécessaire chez un enfant qui espérait survivre au génocide.

George Soros, fondateur et président de l’Open Society Foundations, assiste à la réunion annuelle du Conseil européen des relations extérieures, à Paris, France, le 29 mai 2018. (François Mori/AP)

« Tenir pour responsable un jeune garçon de ce qui se passait autour de lui pendant la Shoah dans la volonté plus grande de dénigrer l’homme est répugnant », avait déclaré Abraham Foxman, alors directeur national de la Ligue Anti-Diffamation (ADL), en 2010, quand le présentateur d’un talk show, Glenn Beck, propageait le mensonge.

L’ADL a appelé Gohmet à retirer sa déclaration.

« Il est horrible qu’un élu en place ait propagé des conspirations ridicules sur Soros », a tweeté le groupe. Gohmert devrait immédiatement retirer ses propos. Cette rhétorique est courante dans les cercles d’extrême droite et perpétue l’antisémitisme ».

Gohmert en a rajouté sur sa déclaration dans une lettre adressée jeudi aux Fondations de la Société ouverte de Soros, écrivant que « toute personne avec le minimum d’empathie pour d’autres humains devrait regretter le rôle qu’il a eu pour aider les nazis ».

Varney n’a pas pas repris Gohmert en direct, mais il a ensuite publié un communiqué critiquant fermement l’élu, a annoncé NBC

« Lors de la dernière heure, un de nos invités, l’élu Louie Gohmert, pour une raison difficile à comprendre, a changé de propos pour évoquer George Soros et a fait des déclarations infondées et fausses contre lui, a écrit Varney. Je veux dire clairement que moi, ce programme ou quiconque chez Fox Business ne partageons pas ces positions ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...