En pleine vague antisémite, Cuomo montre “sa solidarité” en venant en Israël
Rechercher

En pleine vague antisémite, Cuomo montre “sa solidarité” en venant en Israël

“Votre arrivée en Israël à ce moment est un signal extrêmement important, celui que le peuple et le gouvernement américains ne laisseront pas l'antisémitisme l'emporter", a indiqué Rivlin au gouverneur

Andrew Cuomo et Reuven Rivlin (d), le 5 mars 2017 à Yad Vashem (Crédit : Mark Neiman / GPO)
Andrew Cuomo et Reuven Rivlin (d), le 5 mars 2017 à Yad Vashem (Crédit : Mark Neiman / GPO)

Andrew Cuomo, le gouverneur de New York, est arrivé dimanche en Israël pour une visite qu’il a décrite comme un geste de solidarité déclenché par les actes antisémites dirigés contre les Juifs américains, notamment contre les cimetières et les centres communautaires juifs des Etats-Unis.

Cuomo avait annoncé son voyage mercredi pendant un discours prononcé devant des étudiants, des parents et des enseignants juifs orthodoxes, qui réclamaient une hausse du financement des écoles religieuses.

« Je veux dire au peuple d’Israël et je veux dire à la communauté juive de New York que vous n’êtes pas seuls, et chaque personne de l’état de New York ayant suffisamment de décence et de compréhension de ce que veut dire être New-Yorkais est avec vous en ce moment », a-t-il déclaré.

Cuomo a dénoncé les incidents locaux et nationaux de profanation et de menaces, affirmant qu’ils étaient répugnants » et faisant ainsi écho à un discours prononcé ce même jour au centre communautaire juif Sidney Albert d’Albany.

Dans un contexte de vandalisme antisémite et d’alertes à la bombe visant les communautés juives dans tout le pays, le président Reuven Rivlin a déclaré au gouverneur de New York Andrew Cuomo dimanche que les Etats Unis doivent toujours rester un endroit sûr pour les Juifs.

“A l’époque de l’Holocauste, il y avait peu de lieux qui étaient sûrs pour les Juifs. Les Etats Unis étaient alors un îlot de sécurité rare. Nous ne devons jamais, jamais, laisser changer cela », a dit Rivlin.

“Votre arrivée en Israël à ce moment est un signal extrêmement important, celui que le peuple et le gouvernement américains ne laisseront pas l’antisémitisme l’emporter », a indiqué Rivlin au gouverneur.

« Notre reconnaissance va au président [américain Donald] Trump qui a condamné les attaques – et nous sommes profondément touchés par le geste du vice-président [Mike] Pence, qui est allé donné un coup de main – et qui a prêté aussi sa voix – pour réparer les pierres tombales qui avaient été brisées », a ajouté Rivlin, évoquant la visite de Pence dans un cimetière juif situé à proximité de St. Louis, dans le Missouri, qui avait été vandalisé. Pense avait aidé les bénévoles sur place à redresser les stèles qui avait été renversées.

Anita Feigenbaum, directrice du cimetière  Chesed Shel Emeth s'adresse à la foule à  University City, dans le Missouri. Le gouverneur Eric Greitens, à droite, et le vice-président américain  Mike Pence, à gauche, étaient également sur place pour s'adresser aux 300 bénévoles qui ont aidé à nettoyer après les récents actes de vandalisme. Photo prise le 22 février 2017. (Crédit : Michael Thomas/Getty Images/AFP Photo)
Anita Feigenbaum, directrice du cimetière Chesed Shel Emeth s’adresse à la foule à University City, dans le Missouri. Le gouverneur Eric Greitens, à droite, et le vice-président américain Mike Pence, à gauche, étaient également sur place pour s’adresser aux 300 bénévoles qui ont aidé à nettoyer après les récents actes de vandalisme. Photo prise le 22 février 2017. (Crédit : Michael Thomas/Getty Images/AFP Photo)

Vendredi, Cuomo avait déclaré au New York Times que montrer son soutien à la communauté juive locale ne suffisait pas pour réprimer le phénomène croissant.

« La base, c’est celle-ci : il y a eu une vague d’antisémitisme, et elle a été profondément perturbante pour les membres de la communauté juive, a-t-il déclaré. Oui, vous pouvez descendre à la synagogue d’en bas, mais si vous êtes vraiment sincère, vous en faites plus, vous agissez plus audacieusement. Et les actes devraient être proportionnels aux griefs. »

New York compte la plus grande population juive au monde après Israël. Cuomo, déjà venu en Israël en 2014, a indiqué que sa visite se concentrerait sur le développement des collaborations économiques, technologiques et sécuritaires avec les dirigeants israéliens. La visite est payée par l’état de New York, sur une initiative de 2015 pour des visites commerciales au Mexique, au Canada, en Italie, en Chine et à Cuba.

Le gouverneur s’arrêtera également au mur Occidental et rencontrera le maire de Jérusalem, Nir Barkat, qui sera accompagné d’un groupe de dirigeants commerciaux.

La visite de moins de 24 heures a lieu quelques jours après l’annonce de la police de New York d’une hausse de 94 % des actes antisémites dans la ville de New York en 2017 par rapport à la même période de 2016.

Ce chiffre s’inscrit dans une hausse de 55 % du nombre de crimes de haines commis dans la ville. Pendant les deux premiers mois de 2017 et la première semaine de mars, 35 actes antisémites ont été signalés, contre 18 pendant cette période de 2016.

Des pierres tombales renversées dans un cimetière juif de Booklyn, le 4 mars 2017. (Crédit : capture d'écran Twitter/Dov Hikind)
Des pierres tombales renversées dans un cimetière juif de Booklyn, le 4 mars 2017. (Crédit : capture d’écran Twitter/Dov Hikind)

La police de New York a également annoncé dimanche qu’elle enquêtait sur la profanation d’un cimetière majoritairement juif de Brooklyn. Il s’agirait de la deuxième profanation d’un cimetière juif en une semaine, après la découverte de cinq pierres tombales renversées au cimetière de Rochester jeudi matin.

Cuomo avait alors publié un communiqué annonçant une « tolérance zéro » pour de telles attaques.

Des agences ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...