En quarantaine ? Voici 10 façons de mieux supporter l’isolement
Rechercher

En quarantaine ? Voici 10 façons de mieux supporter l’isolement

Alors que de plus en plus d'Israéliens passent 14 jours confinés, nous avons compilé des idées pour la sauvegarde de votre santé mentale

Jessica Steinberg est responsable notre rubrique « Culture & Art de vivre »

Illustration : des hommes et des femmes portent des masques de protection. (Crédit :  iStock by Getty Images)
Illustration : des hommes et des femmes portent des masques de protection. (Crédit : iStock by Getty Images)

Coincé à la maison en auto-quarantaine ?

Que vous viviez seul et êtes isolé, ou en quarantaine avec l’ensemble de votre famille, il est nécessaire d’avoir un semblant de routine, d’exercice et de travail pour tenir 14 jours à la maison, selon ceux qui vivent déjà cette quarantaine.

Nous avons compilé les meilleurs conseils de ceux qui sont déjà passés par là.

1) Routine, routine, routine. Essayez de vous lever à la même heure tous les jours, avec peut-être quelques minutes (ou plus) supplémentaires de farniente au lit, si c’est le genre de choses que vous aimez. Certaines personnes regardent d’abord les infos, d’autres sortent du lit et font du yoga, du pilates ou de la méditation pour commencer leur journée. (Une personne en quarantaine a dit qu’elle faisait des allers et retours dans sa chambre pour essayer de respecter son quota quotidien de pas). Quoi que vous fassiez, bougez.

2) Le nettoyage, ou mieux encore, l’organisation, a ses vertus. Pour certains, il y a l’excuse de la fête de Pessah qui approche dans quatre semaines pour justifier le nettoyage de printemps, mais vous avez encore le temps. Fouillez les étagères et réduisez vos collections, débarrassez-vous des vieux jeux de société, fouillez votre dressing et jetez tout ce qui n’a pas été porté au cours des deux dernières années ou, mieux encore, de la dernière année. Organisez ensuite les tiroirs à chaussettes et jetez les chaussettes individuelles (vous pouvez également en faire des marionnettes si vous le souhaitez).

L’entrepreneur politique et social Gershon Baskin est en quarantaine dans sa maison de Jérusalem après avoir rendu visite à sa fille et sa petite-fille dans le sud de la France. Il a considérablement réduit sa collection de livres, s’est débarrassé de 200 livres déposés par l’un de ses fils dans une bibliothèque ouverte, a nettoyé les débarras et a fouillé dans sa collection de vieilles diapositives des années 1970. (Baskin a trouvé une société de Tel-Aviv qui scanne les diapositives et les héberge sur une archive en ligne, en rémunérant les propriétaires pour toute utilisation des photos).

3) Les activités manuelles peuvent aider à faire passer le temps : pour ceux qui sont à la maison avec des enfants, la PJ Library a créé une page (en anglais) de ressources et d’artisanat, tous réalisables avec ce que l’on a l’habitude d’avoir chez soi.

Gershon Baskin durant sa quarantaine, le 12 mars 2020 (Crédit : Gershon Baskin)

Baskin, qui ne peut pas se rendre en Cisjordanie pour son travail habituel, a déclaré qu’il s’était remis à jouer du piano en utilisant ses vieux recueils de chansons, après 40 ans sans avoir touché à l’instrument (et avec une enfance passée à y jouer).

4) Transformer les réseaux sociaux en une influence positive. Shai Davis, consultant indépendant, a été placé en quarantaine après avoir séjourné en Allemagne pour un projet et un festival roots. Bien qu’il travaille à domicile, il a constaté qu’il devait exploiter les réseaux sociaux comme un mécanisme d’adaptation, ne disposant pas des moyens habituels permettant de faire des rencontres physiques et des achats.

Davis a créé la page Facebook de QuaranTineLV et le site A Guide for the Quarantined, où il publie des idées et des articles, et surveille de manière générale ce qui se passe actuellement.

Mais en ce qui concerne ses loisirs, Davis trouve que les puzzles l’aident à se vider l’esprit et lui offrent un répit par rapport aux écrans de son quotidien.

« J’essaie juste de me rappeler d’être indulgent envers moi-même », dit-il. « Le simple fait de survivre à ça est un accomplissement. »

View this post on Instagram

Off to do some time travel!

A post shared by Shai (@shaidavis) on

5) Une famille qui chante ensemble, reste ensemble. Une famille de six personnes en quarantaine après avoir passé des vacances dans le Sinaï a nettoyé le salon après le dîner. Le père, un pianiste amateur, a joué les airs préférés de la famille et a donné à chacun l’occasion de chanter, de danser ou de s’amuser. On peut également le faire avec des guitares, des harmonicas et des ukulélés.

6) Netflix caracole en tête de liste des moyens préférés des gens pour passer le temps en quarantaine. Sur la plateforme d’observation privilégiée de binge-watching, les gens peuvent trouver leurs émissions de télévision préférées, des plus divertissantes (« Sugar Rush » et « Nailed It ! ») aux plus dystopiques (« Colony », « The Walking Dead », « Black Mirror » « The 100 »), en passant par les marathons de cinéma.

Ou si vous souhaitez plonger tête la première dans la morosité, en tapant « contagion » ou « virus » dans la barre de recherche, vous obtiendrez de multiples options susceptibles de provoquer la panique, pour votre plus grand plaisir.

7) Besoin de voir d’autres têtes ? Lancez un club de lecture virtuel, rejoignez un flux de méditation en direct, lancez un appel Zoom entre amis pour une rencontre dans un café ou une partie de Scrabble. Davis prévoit une rencontre de méditation lors d’un appel Zoom le vendredi. Qui sait ? Peut-être que Koolulam nous réunira tous pour un concert en direct.

Un homme en auto-quarantaine se disant positif au Covid-19 écoute une lecture de Pourim tirée du Livre d’Esther réalisée par des volontaires, le 9 mars 2020, à New Rochelle, dans l’État de New York. (Crédit : AP Photo/John Minchillo)

8) Si manger est votre échappatoire, vous pouvez mettre à profit ce temps supplémentaire. Une mère en quarantaine a suggéré de réaliser une nouvelle recette par jour, tandis qu’une autre s’est efforcée de préparer au moins un bon repas par jour, au déjeuner ou au dîner. La blogueuse Miriam Green s’est adonnée à la préparation de sucreries, alors qu’on lui a interdit de rendre visite à sa mère, atteinte d’Alzheimer et placée en maison de retraite. Un autre Israélien en quarantaine a feuilleté une pile de livres de cuisine qu’il n’avait pas encore ouverts, et prépare au moins un repas par jour à partir de la pile sur le plan de travail.

9) De nombreuses personnes en quarantaine ont déclaré qu’elles parlaient davantage au téléphone, qu’elles vivent seules et cherchent à entendre d’autres voix ou qu’elles vivent avec des proches mais veulent rester en contact avec leurs amis et leur famille.

L’application FaceTime permet de voir d’autres visages. Une femme en quarantaine a déclaré que ce qui l’a rendue la plus heureuse, c’est lorsque son partenaire s’est présenté de l’autre côté de sa porte d’entrée et qu’ils ont parlé pendant 20 minutes. « Le simple fait de savoir qu’il était là a fait une différence pour le reste de la journée », a-t-elle déclaré.

''Bidud'' in Hebrew means ''quarantine''????????????????????

פורסם על ידי ‏‎Sarah Friedlander‎‏ ב- יום שלישי, 10 במרץ 2020

10) Le rabbin Dov Singer, auteur de Prepare My Prayer, Recipes to Awaken the Soul et 67e cas de coronavirus en Israël, actuellement hospitalisé, a écrit quelques réflexions alors qu’il était encore en quarantaine, sur la façon de profiter du temps passé seul :

« Un résumé de ce qui précède :
Être assis tranquillement
S’adresser, choisir le bon nom à appeler
Remercier
Demander
Partager
Encore une fois, en remerciant
Conclure en silence ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...