Rechercher

La police des frontières suspend des agents après « l’oubli » d’une policière

Le chef de la gendarmerie interrompt également temporairement toute formation et activité opérationnelle après qu'une policière a été vu opérant seule à al-Ram, près de Jérusalem

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Un agent de la police des frontières dans la ville palestinienne d’al-Ram, le 3 janvier 2023. (Capture d’écran utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)
Un agent de la police des frontières dans la ville palestinienne d’al-Ram, le 3 janvier 2023. (Capture d’écran utilisée conformément à l’article 27a de la loi sur les droits d’auteur)

Le chef de la police des frontières a ordonné mercredi la suspension du service d’un commandant et de plusieurs officiers après qu’une femme officier a été « oubliée » dans une ville palestinienne près de Jérusalem la veille.

Une enquête a été rapidement été ouverte, mardi, par la police suite à la publication d’images montrant une agent apparemment seule dans la ville palestinienne d’al-Ram, en périphérie de Jérusalem, a déclaré le porte-parole.

Dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on peut voir une agente marcher seule dans la rue, semble-t-il en violation du protocole policier qui veut que les agents se déplacent au minimum par deux.

Selon la police, des agents de la police des frontières avaient été déployés dans le secteur pour interpeller trois suspects, auteurs de jets de pierres sur les forces de l’ordre.

Les médias palestiniens ont indiqué que la police avait « oublié » l’agente dans la ville, ce que le porte-parole a nié, assurant que d’autres agents se trouvaient « à proximité ».

Mais un porte-parole de la police a démenti ces informations, affirmant que des forces supplémentaires étaient « dans le champ de vision » de l’officier.

Toutefois, après une enquête préliminaire menée par le chef de la division de la gendarmerie en Cisjordanie, le chef de la police des frontières, Amir Cohen, a ordonné la suspension du commandant de l’officier « oublié » et de tous les officiers impliqués dans l’incident jusqu’à ce que l’enquête soit terminée.

Le chef de la police des frontières, Amir Cohen, a ordonné au commandant de la division de la gendarmerie de Cisjordanie de mener au plus vite une
« enquête approfondie » dont les conclusions lui seront présentées personnellement, a précisé le porte-parole.

En outre, Cohen a ordonné l’arrêt temporaire de tout entraînement et de toute activité opérationnelle afin que les troupes puissent passer du temps à « apprendre et mettre en pratique les leçons de l’enquête initiale ».

Les conclusions de l’enquête finale doivent être présentées à Cohen personnellement, a précisé le porte-parole.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.