Israël en guerre - Jour 142

Rechercher

Enquête du Congrès sur des accusations d’antisémitisme dans 3 universités américaines

La commission chargée des questions d'éducation à la Chambre des représentants a estimé que les réponses des présidentes d'universités face à un "antisémitisme endémique" sur les campus étaient "inacceptables"

La présidente de Harvard, Claudine Gay, à gauche et la présidente de l'Université de Pennsylvanie, Liz Magill, lors d'une audition de la commission de l'Éducation de la Chambre, au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)
La présidente de Harvard, Claudine Gay, à gauche et la présidente de l'Université de Pennsylvanie, Liz Magill, lors d'une audition de la commission de l'Éducation de la Chambre, au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)

Le Congrès américain a annoncé jeudi ouvrir une enquête sur la gestion par trois prestigieuses universités, dont celle d’Harvard, de ce qu’il qualifie d' »antisémitisme endémique » sur leurs campus.

Les présidentes des universités d’Harvard, de l’université de Pennsylvanie et du Massachusetts Institute of Technology sont sous le feu des critiques depuis une audition au Capitole consacrée à cette question mardi, après le déferlementgin antisémite observé dans les établissements d’enseignement supérieur dans le sillage de l’attaque terroriste perpétrée le 7 octobre par le groupe terroriste islamiste palestinien du Hamas – qui a couté la vie à 1 200 personnes, essentiellement des civils – et de la guerre qui s’est ensuivie.

Plusieurs des universités les plus renommées des Etats-Unis ont été sommées par des donateurs de condamner clairement des manifestations d’étudiants pro-palestiniens.

Lors de l’audition, une élue républicaine a demandé si les appels de la part de certains étudiants propalestiniens et anti-Israël à l' »intifada » et l’exhortation à un « génocide contre les juifs en Israël et dans le monde » enfreignaient le code de conduite des établissements. Les trois présidentes ont répondu que « tout dépendait du contexte ».

Peu convaincue par les contre-arguments de Claudine Gay, présidente de l’université de Harvard, qui a défendu la liberté d’expression sur les campus, l’élue Elise Stefanik a exigé sa démission.

Cet appel a depuis été relayé par plusieurs personnalités influentes de la classe politique américaine.

La députée Elise Stefanik s’exprimant lors d’une session de la commission d’Éducation au Capitole, à Washington, le 5 décembre 2023. (Crédit : Mark Schiefelbein/AP)

Un autre extrait de l’audition, lors duquel les trois présidentes ne répondent pas concrètement à la question de savoir si « appeler au génocide des juifs viole le code de conduite » de leurs universités, était aussi diffusé en boucle sur les grandes chaînes d’information américaines.

Jeudi, la commission chargée des questions d’éducation à la Chambre des représentants, a estimé que les réponses des présidentes d’universités face à ce qu’ils qualifient d' »antisémitisme endémique » sur les campus étaient « inacceptables ».

« Les membres de la commission sont profondément préoccupés par leur gouvernance et leur incapacité à prendre des mesures pour offrir aux étudiants juifs le cadre éducatif sûr auquel ils ont droit », a jugé le groupe, aux mains des républicains.

Une enquête a donc été ouverte pour identifier les « manquements individuels et institutionnels » de ces institutions académiques d’élite.

Plusieurs des dirigeantes auditionnées ont depuis publié des communiqués ou des vidéos, contraintes de préciser leurs propos.

« Certains ont confondu le droit à la libre expression avec l’idée que Harvard cautionnerait les appels à la violence contre les étudiants juifs. Je veux être claire: les appels à la violence ou au génocide contre la communauté juive, ou tout autre groupe ethnique ou religieux, sont ignobles », a dit la présidente d’Harvard.

Ces appels « n’ont pas leur place à Harvard et ceux qui menacent nos étudiants juifs devront rendre des comptes », a-t-elle affirmé.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.