Rechercher

Enquête pour meurtre après la mort d’un Bédouin, tué par balle, dans le sud du pays

Selon la police, la victime, identifiée comme étant un père sourd et muet de 8 enfants, aurait été touchée par une balle perdue tirée lors d'une dispute entre clans rivaux

Un voiture de police et d'autres véhicules d'urgence après qu'un Bédouin a été abattu dans le sud d'Israël, le 13 janvier 2022. (Crédit : Police israélienne)
Un voiture de police et d'autres véhicules d'urgence après qu'un Bédouin a été abattu dans le sud d'Israël, le 13 janvier 2022. (Crédit : Police israélienne)

La police a ouvert une enquête pour meurtre vendredi après qu’un Bédouin a été abattu dans le sud d’Israël.

Selon un communiqué de la police, le corps de l’homme a été amené à une station-service le long de la route 40, au sud de Beer Sheva, où il a été déclaré mort par les secouristes.

Les agents ont ensuite effectué des recherches dans la zone et rassemblé des preuves.

La police a identifié la victime comme un résident de la « diaspora bédouine », une série de communautés non reconnues dans le désert du Néguev. Le site d’information Ynet l’a ensuite identifié comme étant Salim al-Huashla, un père sourd et muet de huit enfants.

Citant une évaluation effectuée par le chef du commissariat du Néguev, la police a déclaré qu’il semblait avoir été touché par une balle perdue, tirée dans le cadre d’une dispute entre clans rivaux dans la région.

Le frère d’Al-Huashla a déclaré qu’il se déplaçait en VTT avec l’un de ses fils lorsqu’il a été mortellement touché par une balle.

« Mon frère n’était en conflit avec personne », a déclaré Ali al-Huashla à Ynet. « En raison de son handicap, il n’a pas entendu les coups de feu et a malheureusement été victime d’un événement auquel il ne participait pas. »

Quelques heures après la fusillade, la police a annoncé l’arrestation d’un suspect, un résident du quartier âgé de 20 ans.

Selon l’organisation à but non-lucratif Abraham Initiatives, qui suit de près les violences au sein de la communauté arabe, al-Huashla était le sixième membre de la communauté arabe à avoir été tué depuis le 1er janvier 2023. L’année dernière, 116 Arabes israéliens avaient perdu la vie suite à des violences – 101 avaient été tués par balle.

Les communautés arabes en Israël ont connu une recrudescence des violences, ces dernières années, du fait du crime organisé notamment.

Vendredi, la police a annoncé l’arrestation de 36 suspects dans le cadre d’une opération de répression menée par l’unité du district sud « pour contrecarrer la criminalité dans la communauté arabe de la ville de Beer Sheva et de la diaspora bédouine ».

Selon un communiqué de la police, les agents ont effectué des descentes dans 24 lieux différents, où ils ont saisi cinq armes à feu et des munitions, et ont également émis près de 350 contraventions pour des infractions au code de la route.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.