Entrée en vigueur des restrictions contre 5 pays de l’UE touchés par le Covid-19
Rechercher

Entrée en vigueur des restrictions contre 5 pays de l’UE touchés par le Covid-19

Les touristes d'Allemagne, d'Autriche, de France, d'Espagne et de Suisse ne seront pas autorisés dans le pays, à moins de prouver qu'ils ont un endroit où se placer en quarantaine

Illustration - Des personnes portant des masques par crainte du coronavirus à l'aéroport international Ben Gurion, le 27 février 2020. (Flash90)
Illustration - Des personnes portant des masques par crainte du coronavirus à l'aéroport international Ben Gurion, le 27 février 2020. (Flash90)

Israël a commencé vendredi matin à mettre en application les restrictions concernant l’entrée des non-citoyens venant de certains pays européens, alors que le pays poursuit la mise en œuvre de mesures drastiques pour tenter d’endiguer la propagation du nouveau coronavirus.

À compter de 8 heures du matin, les touristes venant d’Allemagne, d’Autriche, de France, de Suisse et d’Espagne sont interdits d’entrée dans le pays, et les ressortissants de ces pays actuellement en Israël sont invités à « quitter progressivement » l’Etat hébreu, a déclaré l’Autorité de la population dans un communiqué.

Cependant, les autorités ont précisé qu’elles autoriseraient les personnes à entrer ou à rester dans le pays s’ils peuvent prouver qu’ils ont un lieu où se mettre en isolement pendant 14 jours.

Tous les Israéliens revenant de ces cinq pays européens ont reçu mercredi l’instruction d’entrer en auto-quarantaine pour une période de 14 jours après leur dernier jour dans ces nations. La décision s’applique rétroactivement à tous ceux qui sont venus de ces pays au cours des 14 derniers jours.

Les salles de départ vides de l’aéroport Ben Gurion. Les gens annulent leurs voyages par crainte du coronavirus. 4 mars 2020. (Crédit : Yossi Zamir/Flash90)

Entre 50 000 et 80 000 Israéliens sont actuellement en quarantaine à leur domicile après leur retour de pays où le COVID-19 s’est répandu et d’importants évènements sportifs et concerts ont été annulés, selon des instructions du ministère de la Santé.

Les autorités commencent à sanctionner les citoyens qui ne respectent pas les mesures de confinement prises pour endiguer la propagation du virus.

La police israélienne a annoncé qu’elle avait ouvert huit enquêtes criminelles à l’encontre d’Israéliens ayant enfreint les règles de quarantaine à domicile imposées par l’État ou induit en erreur les inspecteurs du ministère de la Santé.

Selon la Douzième chaîne, ceux qui violent les directives officielles pourraient risquer jusqu’à sept ans de prison.

Deux autres Israéliens ont contracté le COVID-19, portant à 17 le nombre de cas confirmés, selon le ministère de la Santé jeudi. Un patient avait été hospitalisé dans le centre médical Poriya dans le nord d’Israël au sein d’une unité isolée.

Des forces de sécurité palestiniennes portant des masques se désinfectent les mains à côté d’un hôtel qui a été bouclé dans la ville de Beit Jala suite à des cas suspects de coronavirus COVID-19, le 5 mars 2020. (Crédit : Musa Al SHAER / AFP)

Les médias israéliens ont indiqué qu’il était le chauffeur d’un bus qui a conduit un groupe de touristes grecs qui a visité Israël, la Cisjordanie et l’Egypte, avant de revenir en Grèce. 23 de ces touristes ont été testés positifs au coronavirus à leur retour chez eux. Le site Ynet a indiqué vendredi que le chauffeur du bus souffrait d’une insuffisance rénale.

Sept personnes ont contracté le nouveau coronavirus en Cisjordanie, selon les autorités palestiniennes qui ont décrété jeudi l’état d’urgence de 30 jours peu après avoir annoncé la fermeture de la basilique de la Nativité à Bethléem et interdit pendant deux semaines les séjours des touristes dans le territoire.

Israël a pris des mesures de grande envergure pour prévenir une éventuelle épidémie, en interdisant dans un premier temps l’entrée aux étrangers qui se trouvaient en Chine, à Hong Kong, à Macao, en Thaïlande, à Singapour, en Corée du Sud, au Japon et en Italie dans les 14 jours précédant leur arrivée, et en obligeant tous les Israéliens ayant séjourné récemment dans ces régions à rester en quarantaine pendant deux semaines.

Le nouveau coronavirus est apparu en Chine à la fin de l’année dernière. Il a infecté plus de 93 000 personnes dans le monde et en a tué plus de 3 200.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...