Envoyé américain pour la paix : le Hamas « met des vies en danger »
Rechercher

Envoyé américain pour la paix : le Hamas « met des vies en danger »

Après la mort d'une Palestinienne lors de violentes émeutes, Jason Greenblatt affirme que le groupe terroriste "utilise cyniquement les citoyens gazaouis"

Des Palestiniens s'en prennent à la clôture frontalière de Gaza, le 11 janvier 2019 (Capture d'écran : /Hadashot news)
Des Palestiniens s'en prennent à la clôture frontalière de Gaza, le 11 janvier 2019 (Capture d'écran : /Hadashot news)

L’envoyé spécial des États-Unis pour le conflit israélo-palestinien, Jason Greenblatt, a condamné le Hamas vendredi pour son « incitation à la violence » à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, après une journée d’émeutes dans la zone.

Greenblatt s’est exprimé sur Twitter : le Hamas « met en danger la vie des Israéliens comme celle des Palestiniens » et « utilise cyniquement les citoyens de Gaza » tout en ramenant le territoire en arrière.

D’après l’armée israélienne, 13 000 Palestiniens ont pris part à des émeutes près de la clôture frontalière vendredi après-midi : jets de pierre, bombes incendiaires et grenades en direction des troupes israéliennes, pneus en feu et tentatives de franchissement de la clôture de sécurité. Les soldats israéliens ont répondu à coups de gaz lacrymogène et, dans certains cas, par des tirs, a indiqué Tsahal.

Une Palestinienne a succombé à des tirs pendant les affrontements, d’après le ministre de la Santé gazaouï du Hamas.

Les forces aériennes israéliennes a également ciblé deux postes du Hamas dans le nord de la bande en réponse de ces violences, a ajouté l’armée israélienne.

Au moins 15 autres Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens, a indiqué le ministre. L’un d’entre eux serait un journaliste, touché lorsqu’une ambulance a été visée.

L’envoyé pour la paix du président américain Donald Trump, Jason Greenblatt (à gauche), dans un tunnel terroriste du Hamas près de la bande de Gaza avec le coordonnateur des activités gouvernementales dans les territoires (COGAT) Yoav ‘Poly’ Mordechai le 30 août 2017 (Crédit : Bureau du porte-parole du COGAT)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...