Erdogan à Rivlin : la Turquie est prête à coopérer avec Israël contre la terreur
Rechercher

Erdogan à Rivlin : la Turquie est prête à coopérer avec Israël contre la terreur

« La terreur est la terreur, que ce soit à Istanbul, Bruxelles, Paris ou à Jérusalem », a déclaré le président israélien à son homologue au téléphone

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours adressé aux mukhtars (dirigeants des gouvernements locaux) au complexe présidentiel d'Ankara, le 16 mars 2016. (Crédit : AFP/Adem Altan)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d'un discours adressé aux mukhtars (dirigeants des gouvernements locaux) au complexe présidentiel d'Ankara, le 16 mars 2016. (Crédit : AFP/Adem Altan)

Ankara est prête à travailler avec Jérusalem dans la lutte contre le terrorisme international, a déclaré le président, Recep Tayyip Erdogan, à son homologue israélien, Reuven Rivlin, mercredi dans un appel téléphonique, événement rare, entre les deux dirigeants.

Erdogan a exprimé ses condoléances au peuple israélien après l’attaque terroriste, de samedi à Istanbul qui a tué trois Israéliens et un Iranien. Il a condamné toutes les formes de terrorisme comme étant « mauvaises » et a exprimé la volonté de coopérer à l’effort mondial de lutte contre le phénomène.

« Je crois que contre ce terrorisme, nous devons nous tenir ensemble avec la communauté internationale et prendre une position très, très ferme [contre le terrorisme] et accroître notre coopération contre tous les actes terroristes », a déclaré Erdogan à Rivlin, qui est celui qui a appelé.

« A cet égard, nous sommes prêts à coopérer avec Israël contre le terrorisme ».

L’attaque de samedi a été réalisée par un homme affilié à l’Etat islamique appelé Mehmet Öztürk, ont annoncé les autorités turques cette semaine.

Rivlin a appelé son homologue turc pour le remercier pour la lettre de condoléances qu’il lui avait envoyée plus tôt cette semaine, ce qui était la première communication de haut niveau entre les dirigeants des deux pays au cours des années.

La police turque éloigne les gens après une explosion dans une rue piétonne et commerçante à Istanbul le 19 mars 2016. (Crédit : AFP / Bulent KILIC)
La police turque éloigne les gens après une explosion dans une rue piétonne et commerçante à Istanbul le 19 mars 2016. (Crédit : AFP / Bulent KILIC)

« Il ne peut y avoir de bons terroristes ou de mauvais terroristes, ils sont tous mauvais, nous devons lutter contre le mal et je tiens à vous remercier pour votre appel », a déclaré Erdogan à Rivlin.

Cette conversation entre les présidents turc et israélien, ainsi que la lettre de condoléances que le Premier ministre Benjamin Netanyahu a reçue de son homologue d’Ankara, Ahmet Davutoglu, indiquent une certain réchauffement entre les deux pays.

Les relations s’étaient détériorées pour devenir froides pendant des années mais au cours des derniers mois, des progrès ont été accomplis pour parvenir à un accord de réconciliation et la coopération étroite entre les autorités israéliennes et turques suite de l’attaque Istanbul suggère un rapprochement accru.

Cependant, les efforts pour réhabiliter complètement les relations bilatérales, y compris l’échange d’ambassadeurs, sont actuellement bloqués, en partie en raison du refus d’Ankara d’empêcher des responsables du Hamas de vivre et de planifier des attaques contre les Israéliens sur le territoire turc.

Le président Reuven Rivlin à la résidence du Président à Jérusalem le 10 février 2016 (Crédit : Mendy Hechtman / Flash90)
Le président Reuven Rivlin à la résidence du Président à Jérusalem le 10 février 2016 (Crédit : Mendy Hechtman / Flash90)

Rivlin, qui, apparemment, n’a pas mentionné le Hamas lors de l’appel, a remercié Erdogan pour sa lettre de condoléances et d’avoir permis une bonne coopération entre les fonctionnaires des deux pays sur le terrain à la suite de l’explosion d’Istanbul.

« Je tiens à vous remercier pour le soin dont vous avez fait preuve à tous nos citoyens et pour votre aide pour ramener les victimes en Israël avec dignité », a déclaré Rivlin.

« M. le Président, la terreur est la terreur, la vie est la vie, et le sang est le sang, que ce soit à Istanbul, Bruxelles, Paris ou à Jérusalem. Nous devons tous nous tenir ensemble dans la lutte contre ce terrible mal ».

Erdogan a exprimé sa « profonde tristesse » pour la mort des trois Israéliens.

« Après l’incident, j’ai immédiatement demandé aux organismes concernés de faire tout ce qui était nécessaire pour aider, et immédiatement le gouverneur d’Istanbul, le ministre de l’Intérieur, le ministère des Affaires étrangères et les responsables du ministère de la Santé se sont mobilisés pour aider », a-t-il ajouté.

« J’ai aussi pensé à notre propre communauté juive, qui fait partie intégrante de notre société, pour qu’elle ait également toute l’aide nécessaire. J’ai également parlé avec le Grand Rabbin Ishak Haleva et aussi le chef de la communauté juive, Ishak İbrahimzadeh ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...