Rechercher

Essai prometteur pour un médicament israélien contre la stéatose hépatique

La fibrose a progressé moins que la moyenne chez 15 des 16 patients recrutés ; la moitié de l'échantillon a vu sa fibrose reculer d'un stade

Illustration du foie dans le corps d'une femme (Crédit : Tharakorn via iStock by Getty Images)
Illustration du foie dans le corps d'une femme (Crédit : Tharakorn via iStock by Getty Images)

Un médicament israélien s’est révélé prometteur pour le traitement de la stéatose hépatique, une affection courante pour laquelle il n’existe pas de traitement médical approuvé par la Food and Drug Administration américaine.

La société Galmed Pharmaceuticals, basée à Tel Aviv, vient d’annoncer que les premiers résultats de l’étude de phase 3 pour son médicament Aramchol, fruit de plus de 20 ans de travail, ont donné des résultats positifs.

Les résultats proviennent de 16 patients, tous atteints de fibrose, c’est-à-dire d’une quantité anormalement élevée de tissu cicatriciel dans le foie, ce qui se produit aux stades avancés de la maladie.

Ils faisaient partie d’une étude ouverte – recherche dans laquelle le personnel médical et les patients savaient quel médicament ils recevaient – qui a conclu que la fibrose progressait moins chez 15 des 16 patients inscrits que chez le patient moyen. Cette étude est une composante de l’essai de phase 3, qui concerne 150 personnes au total.

« Les maladies du foie gras progressent vers la fibrose et c’est un problème car vous pouvez alors vous retrouver avec une insuffisance hépatique ou un risque accru de mortalité, c’est pourquoi le ralentissement de la progression de la fibrose est le Saint Graal du traitement de la maladie », a déclaré Allen Baharaff, président et PDG de Galmed, au Times of Israël.

Illustration en 3D d’un foie malade (Crédit : iStock via Getty Images)

« Nous sommes enthousiastes car nous avons réussi à inverser la fibrose de manière spectaculaire ».

Allen Baharaff, président et directeur général de Galmed Pharmaceuticals (Crédit : Arkadi Raskin).

La fibrose hépatique se mesure en quatre stades et l’étude a révélé que la moitié des patients ayant reçu de l’Aramchol ont vu leur état s’améliorer d’un stade ou plus. Dans des études non liées portant sur des patients qui n’ont pas été traités, seuls 10 à 20 % ont présenté une amélioration similaire.

La société Galmed, cotée au Nasdaq, a attiré des investissements importants pour le développement du médicament, avec environ 57 millions de shekels levés en février.

Baharaff a déclaré qu’il prévoit de commencer une étude en double aveugle sur 1 000 patients l’année prochaine, et espère que le médicament sera approuvé par la FDA en 2024.

« Nous considérons que les données les plus récentes changent la donne pour la société et, surtout, pour le traitement de la maladie du foie gras (stéatose hépatique) », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...