États-Unis : Deux cimetières juif et noir vandalisés avec des symboles nazis
Rechercher

États-Unis : Deux cimetières juif et noir vandalisés avec des symboles nazis

Le chiffre "777", représentant le symbole de haine triskèle, a été tagué dans deux cimetières de Virginie

Capture d'écran d'une vidéo montrant un symbole de haine taggué sur deux cimetières à Richmond, en Virginie, le 3 août 2020. (Richmond Times-Dispatch via JTA)
Capture d'écran d'une vidéo montrant un symbole de haine taggué sur deux cimetières à Richmond, en Virginie, le 3 août 2020. (Richmond Times-Dispatch via JTA)

JTA — Deux cimetières historiques de Virginie, un juif et un afro-américain, ont été vandalisés avec des graffitis présentant le chiffre « 777 », représentant le symbole de haine triskèle.

L’acte de vandalisme a été découvert lundi au cimetière Evergreen de Richmond et au cimetière Sir Moïse Montefiore dans le comté Henrico à la limite avec Richmond, a rapporté le Richmond Times-Dispatch.

Le triskèle, ou triskelion, ressemble à trois sept entremêlés. C’était l’un de nombreux anciens symboles européens utilisés par les nazis, puis par les groupes suprémacistes blancs, selon l’Anti-Defamation League.

Le « 777 », représentant le symbole, a été tagué sur l’ensemble du cimetière Montefiore, qui a été fondé en 1886. De nombreux immigrants juifs de l’ancien Empire russe y sont enterrés, selon le Times-Dispatch. Le cimetière Evergreen est le lieu de sépulture de nombreux leaders afro-américains « de l’après-reconstruction et de l’époque des droits civiques », notamment Maggie Walker, la première femme afro-américaine à ouvrir une banque aux Etats-Unis.

Le symbole de haine triskèle néo-nazi « 777 ».

« Ces actes de haine dégradent et font du mal à notre mode de vie. Ils visent à instiller la peur dans nos cœurs à la fois dans les communautés juives et noires. Nous nous tenons aux côtés de nos voisins noirs pour affirmer que ces actes lâches ne nous ont pas détruit et qu’ils ne le feront pas », a déclaré la Fédération de la Communauté juive de Richmond dans un communiqué publié sur Facebook.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...