Israël en guerre - Jour 255

Rechercher

Etats-Unis : Un Juif progressiste chargé de lutter contre la censure de livres

Matt Nosanchuk a été nommé alors que des milliers de livres aux thématiques LGBTQ et juives sont remis en cause dans les écoles, en plus d'ouvrages consacrés à la race

Matt Nosanchuk, à droite, rencontre le président de l'époque, Barack Obama, et la Conseillère à la Sécurité nationale Susan E. Rice,le 4 août 2015. (Crédit : Bureau de presse de la Maison Blanche)
Matt Nosanchuk, à droite, rencontre le président de l'époque, Barack Obama, et la Conseillère à la Sécurité nationale Susan E. Rice,le 4 août 2015. (Crédit : Bureau de presse de la Maison Blanche)

JTA – La personne qui a été nommée par l’administration Biden pour lutter contre l’interdiction des livres dans les écoles et dans les bibliothèques publiques des États-Unis est un Juif progressiste et homosexuel qui a, dans le passé, assuré la liaison entre le gouvernement et les communautés juives et LGBTQ.

La nomination de Matt Nosanchuk intervient alors que la lecture de milliers de livres aux thématiques LGBTQ et juives est remise en cause dans des établissements de tout le pays, en plus des ouvrages consacrés à la race.

Nosanchuk a été nommé secrétaire d’État adjoint au bureau des droits civils du département de l’Éducation, au début du mois. Ainsi, il organisera des sessions de formation dans les écoles et dans les bibliothèques sur la manière de gérer les interdictions de livres. Il a d’ores et déjà averti que le Département considérait que ces bannissements d’ouvrages contrevenaient aux lois sur les droits civils.

Un responsable du département de l’Éducation avait récemment déclaré au 74, un site d’information consacré à l’éducation, que ces interdictions « sont une menace qui plane sur les droits et sur les libertés des élèves ».

« Je suis très heureux de ce retour dans le service public où je travaillerai pour le peuple américain », a écrit Nosanchuk dans un post publié sur LinkedIn, au début du mois. « Il y a beaucoup de travail important à faire ! »

Le département d’État a refusé une demande d’interview de Nosanchuk.

Nosanchuk a été critiqué par les médias conservateurs qui affirment que les livres qui disparaissent des étagères de écoles et des bibliothèques sont « trop explicites sexuellement » pour des enfants. Kayleigh McEnany, animateur de la chaîne Fox News qui avait été l’attaché de presse de Donald Trump, a ainsi estimé, en direct, que Nosanchuk était « l’homme de main du milieu pornographique ».

Mais sa nomination a réjoui les bibliothécaires et les militants qui souhaitent que les enfants puissent avoir accès à toutes sortes d’ouvrages.

Des livres interdits présentés à la Central Library, à Brooklyn, à New York City, le 7 juillet 2022. (Crédit : AP/Ted Shaffrey)

« C’est un pas en avant de la part de l’administration Biden qui a entendu les inquiétudes des parents et qui est passée à l’acte, mais ce n’est que le début », a fait savoir la National Parents Union, un groupe progressiste réunissant des parents d’élèves, dans un communiqué.

Jusqu’à présent, la carrière de Nosanchuk s’était largement concentrée sur les communautés LGBTQ et juives. En 2009, après avoir occupé un certain nombre de postes à Washington, Nosanchuk avait été nommé en tant que liaison avec la communauté LGBTQ au sein du département de la Justice – c’était au moment où Obama était encore publiquement opposé au mariage homosexuel. Il avait travaillé plus tard sur l’opposition de l’administration Obama à une loi qui interdisait aux couples homosexuels d’avoir droit à des prestations fédérales.

Pendant le second mandat d’Obama, il avait été la liaison de la Maison Blanche avec les communautés juives et, en 2020, il avait été l’organisateur politique du Democratic National Committee en direction des communautés juives et LGBTQ. La même année, il avait été le cofondateur du New York Jewish Agenda, un groupe politique progressiste dont il est resté à la tête jusqu’au début de l’année.

Le premier webinaire de Nosanchuk dans son nouveau rôle a eu lieu mardi, en partenariat avec l’American Library Association, une organisation avec laquelle un certain nombre d’états dirigés par des Républicains ont récemment rompu tout lien. Il aborde sa mission alors que, depuis un an, plusieurs écoles de district s’en sont prises à des livres consacrés à des thématiques juives ou à la Shoah.

Il y a deux semaines, un district scolaire du Texas a renvoyé un professeur de collège qui aurait lu un extrait d’une adaptation illustrée du journal d’Anne Frank à des élèves de 4e.

‘Anne Frank, « Roman Graphique ». (Crédit : Ari Folman)

Parmi les autres livres qui ont disparu des rayons des écoles et des bibliothèques, The Fixer, un roman de Jodi Picoult au sujet de la Shoah et d’autres textes. Ces interdictions ont donné lieu à des comparaisons avec les autodafé nazis ou staliniens – ce que les partisans de cette censure rejettent.

Les politiciens démocrates, et notamment le leader de la minorité à la Chambre Hakeem Jeffries, accusent les Républicains de vouloir « interdire les livres sur la Shoah ».

Une récente audience au sénat a été l’occasion d’entendre le témoignage de Cameron Samuels, un Juif favorable à l’accès aux livres, avec de nombreuses références faites à Maus, un roman graphique d’Art Spiegelman et consacré à la Shoah qui avait été banni l’an dernier du programme d’un collège du Tennessee.

PEN America, un groupe littéraire qui se bat pour la liberté d’expression, a salué la nomination de Nosanchuk.

« Les disparitions de livres et les restrictions continuent rapidement dans tout le pays alors que la tactique visant à réduire au silence certaines voix et certaines identités est affûtée », a noté le groupe dans un communiqué. « Il est déterminant de donner tous les pouvoirs nécessaires au coordinateur de manière à ce qu’il puisse lutter contre ce qui se passe actuellement ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.