Euro 2016 : Israël accusé d’avoir ‘porter la poisse’ au Pays de Galle
Rechercher

Euro 2016 : Israël accusé d’avoir ‘porter la poisse’ au Pays de Galle

La presse britannique est persuadée d'avoir surpris Tal Ben Haim en train d'utiliser de la magie noire juive pour faire perdre les Gallois

Le milieu de terrain du Pays de Galles Gareth Bale (à droite) tente un coup franc sans succès durant le match de qualification du groupe B pour l'Euro 2016 entre le Pays de Galles et Israël au Cardiff City Stadium à Cardiff, dans le sud du Pays de Galles, le 6 septembre 2015 (Crédit ; AFP / GEOFF CADDICK)
Le milieu de terrain du Pays de Galles Gareth Bale (à droite) tente un coup franc sans succès durant le match de qualification du groupe B pour l'Euro 2016 entre le Pays de Galles et Israël au Cardiff City Stadium à Cardiff, dans le sud du Pays de Galles, le 6 septembre 2015 (Crédit ; AFP / GEOFF CADDICK)

Bien sûr, cela aurait pu être en raison des fondamentaux pauvres de l’équipe galloise, un manque de compétences ou tout simplement parce qu’ils étaient à force égale, mais si vous demandez à certains dans la presse britannique, la raison pour laquelle l’équipe de football du Pays de Galles n’a pas pu vaincre Israël dimanche soir a été le résultat d’une dose de magie noire juive.

Une série d’articles publiée dans la presse britannique a mis l’accent sur les gestes de la main étranges de l’attaquant bleu et blanc, Tal Ben Haim, pour expliquer pourquoi le coup franc de Gareth Bale à la fin du match de qualification de l’Euro 2016 était hors cadre.

« C’est clairement des pouvoirs plus élevés, peut-être même des forces mystiques, qui étaient au travail », a écrit Wales online, dans ce qui peut être considéré comme un étalage de ce fameux humour gallois.

« Tandis que Bale court pour prendre place pour tirer le coup franc, Ben Haim semble lui jeter un sort maléfique, jetant une malédiction sur les chances de la balle de toucher effectivement le filet ».

« Le coup franc de Gareth Bale a été ensorcelé par la sorcellerie de Tal Ben Haim », peut-on lire en titre d’un article de JJ Bull dans le Telegraph.

The Independent avait un article similaire de la « poisse » du coup-franc.

Le milieu de terrain du Pays de Galles Gareth Bale (à gauche) tente un coup franc sans succès durant le match de qualification du groupe B pour l'Euro 2016 entre le Pays de Galles et Israël au Cardiff City Stadium à Cardiff, dans le sud du Pays de Galles, le 6 septembre 2015 (Crédit ; Capture d'écran Cinquième chaîne)
Le milieu de terrain du Pays de Galles Gareth Bale (à gauche) tente un coup franc sans succès durant le match de qualification du groupe B pour l’Euro 2016 entre le Pays de Galles et Israël au Cardiff City Stadium à Cardiff, dans le sud du Pays de Galles, le 6 septembre 2015 (Crédit ; Capture d’écran Cinquième chaîne)

En fait, on peut voir Ben Haim faisant quelques gestes comme des abracadabra avant le coup franc de Bale, qui aurait changer le score de 0-0 et envoyé le pays de Galles à la prochaine étape de l’Euro 2016.

Ben Haim n’a pas fait de déclarations sur la prétendue sorcellerie employée.

Mais tandis que la presse britannique semble devenir gaga à propos de cette série de gestes de la part du joueur israélien, ils ont apparemment oublié ce que tous les petits enfants à l’école savent : la psychologie fonctionne sur le terrain.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...