Rechercher

Explosion près d’une position de l’armée en Cisjordanie ; un 2e engin neutralisé

Un suspect a été arrêté sur place vendredi soir ; un soldat a été légèrement blessé dans des affrontements lors d'une chasse à l'homme à la recherche d'autres suspects

Illustration : Opération militaire israélienne dans le village de Yatta, en Cisjordanie, près de Hébron, le 3 août 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)
Illustration : Opération militaire israélienne dans le village de Yatta, en Cisjordanie, près de Hébron, le 3 août 2017. Illustration. (Crédit : unité des porte-paroles de l'armée israélienne)

Un engin explosif a été déclenché vendredi soir près d’une position de l’armée israélienne près de la ville de Beit Ummar, en Cisjordanie, a déclaré l’armée dans un communiqué.

Un deuxième dispositif a été découvert au poste de l’armée et a été neutralisé par des démineurs.

Aucun blessé n’a été signalé lors de la première explosion, mais la structure militaire a été endommagée.

Selon le communiqué, les soldats ont arrêté un suspect sur les lieux.

Beit Ummar. (Domaine public, Palobserver, Wikimedia Commons)

Au cours d’une recherche d’autres suspects près de Beit Ummar, des affrontements ont éclaté au cours desquels un soldat israélien a été légèrement blessé. Le soldat a été transporté à l’hôpital pour y recevoir des soins.

L’armée israélienne a déclaré que les soldats avaient utilisé des méthodes de dispersion des foules. Aucun autre détail n’a été fourni et aucun blessé palestinien n’a été signalé.

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté, tôt jeudi, un haut responsable du groupe terroriste suspecté d’être à l’origine de l’attentat à la bombe à l’extérieur de l’implantation de Dolev en août qui a tué Rina Shnerb, une adolescente israélienne et blessé gravement son père et son frère, selon les médias palestiniens.

Le week-end dernier, le Shin Bet a révélé qu’il avait arrêté plusieurs membres de la cellule du FPLP soupçonnés d’avoir perpétré l’attentat meurtrier à la source naturelle de Ein Bubin. Peu de temps après, il a été rapporté que le chef de cellule présumé, Samer Arbid, avait été emmené à l’hôpital Hadassah Mount Scopus de Jérusalem dans un état critique après son interrogatoire par le Shin Bet.

Arbid a montré des signes d’amélioration mercredi, mais il reste dans un état critique, selon son avocat.

Rina Shnerb, 17 ans, a été tuée dans un attentat terroriste en Cisjordanie, le 23 août 2019. (Autorisation de la famille)

Mahmoud Hassan a déclaré au tribunal militaire d’Ofer que son client Arbid était toujours sous respirateur à l’hôpital Hadassah avec de graves blessures internes, notamment des côtes cassées et une insuffisance rénale.

Hassan a demandé au tribunal la libération d’Arbid en raison de ses blessures, arguant que son client avait « subi de graves tortures » pendant sa détention en Israël, selon les médias israéliens.

Le tribunal a rejeté la demande et a statué qu’en raison de l’amélioration de l’état de santé d’Arbid, le Shin Bet serait probablement en mesure de reprendre son interrogatoire « dans les jours à venir ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...