Fausse alerte de tir de roquette dans le nord d’Israël
Rechercher

Fausse alerte de tir de roquette dans le nord d’Israël

L'armée israélienne mène une enquête ; aucun élément ne permet actuellement d'expliquer pourquoi le système d'alarme s'est déclenché à Moshav Dishon

Une photo prise le 9 avril 2018 montre une batterie de défense du Dôme de fer, qui est conçue pour intercepter et détruire des roquettes à courte portée et des tirs d'artillerie. Elle est déployée sur les Plateaux du Golan à proximité de la frontière avec la Syrie. (Jalaa Marey/AFP)
Une photo prise le 9 avril 2018 montre une batterie de défense du Dôme de fer, qui est conçue pour intercepter et détruire des roquettes à courte portée et des tirs d'artillerie. Elle est déployée sur les Plateaux du Golan à proximité de la frontière avec la Syrie. (Jalaa Marey/AFP)

Les sirènes d’avertissement d’entrée de roquettes ont résonné en Galilée mardi matin, mais l’armée a indiqué qu’il s’agissait d’une fausse alerte.

L’armée israélienne n’a pas expliqué ce qui a déclenché le système d’alarme, mais a dit qu’elle menait une enquête sur les sirènes entendues à Moshav Dishon, juste à côté de la frontière libanaise.

Il y a eu plusieurs cas de tirs perdus lors des combats en Syrie, qui sont entrés en Israël ces dernières années, mais également des tirs de missiles contre lesquels l’armée israélienne agit fréquemment.

Le mois dernier, l’armée a annoncé la mise en place d’un nouveau système d’alerte pour les communautés dans le nord d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...