Ford ouvre un centre de recherche à Tel Aviv qui sera sa « force motrice »
Rechercher

Ford ouvre un centre de recherche à Tel Aviv qui sera sa « force motrice »

"Je vais revenir et je reviendrai très fréquemment", a déclaré le président de l'entreprise de construction automobile lors de l'événement d'ouverture

Bill Ford s'exprime à l'ouverture du Centre de recherche de Ford à Tel Aviv, el 12 juin 2019. (Shoshanna Solomon/Times of Israël)
Bill Ford s'exprime à l'ouverture du Centre de recherche de Ford à Tel Aviv, el 12 juin 2019. (Shoshanna Solomon/Times of Israël)

Ford Motor Company a inauguré mercredi dernier un centre de recherche à Tel Aviv, lequel aura pour objectif d’aider le constructeur américain à rester à la pointe des technologies automobiles.

Le Centre de recherche Ford Israël se focalise sur l’identification des partenaires technologiques pour l’entreprise dans les domaines de la connectivité, de capteurs, de la surveillance dans le véhicule, et servira de pôle de recherche, en collaboration avec les équipes internationales de Ford.

Le nouveau centre s’ajoute aux autres déjà présents dans le monde à Aix-la-Chapelle en Allemagne ; Nanjing en Chine et Dearborn, Michigan, aux Etats-Unis.

Le centre, inauguré par le président exécutif de l’entreprise Bill Ford, constituera un élément clef de la vision du constructeur automobile pour mettre au point des voitures intelligentes. Le centre va inclure un laboratoire de véhicule pour tester les développements de concept et le travail d’IA.

Ford ouvre son nouveau centre de recherche à Tel Aviv, le 12 juin 2019. (Shoshanna Solomon/Times of Israël)

Ford travaille avec des entreprises et des partenaires locaux dans la communauté technologique d’Israël depuis des années. En 2017, le constructeur américain a fait l’acquisition de SAIPS AC Ltd, un développeur d’algorithmes de vision informatique et d’apprentissage automatique, un investissement dans le secteur du véhicule autonome.

Udy Danino, le PDG et fondateur de SAIPS sera le directeur technique du nouveau centre, qui travaillera étroitement avec SAIPS.

« Je vais revenir, et je reviendrai très fréquemment – parce que le centre va devenir la véritable force motrice de ce qui fera Ford Motor à l’avenir », a déclaré Bill Ford, pour sa première visite en Israël, lors de l’ouverture du centre. « L’écosystème que j’ai observé ici est incroyable ».

Il a ajouté que le centre aidera les start-ups locales à avoir accès à l’entreprise plus facilement, en vue de partenariats à long terme.

Bill Ford, le président exécutif de Ford Motor Company à la conférence EcoMotion à Tel Aviv, le 11 juin 2019. (Asaf Kliger)

L’ouverture d’un centre Ford intervient dans le sillage de la création d’un laboratoire d’innovation par Renault et Nissan en Israël, qui souhaitent eux aussi profiter de la vitalité du secteur high-tech de la Nation Startup. Israël, qui n’est pas traditionnellement réputé pour son industrie automobile, est devenu un leader improbable dans les technologies qui révolutionneront l’automobile par rapport à ce que nous connaissons actuellement, avec des géants de la technologie comme Google et Intel, et des constructeurs de voiture comme Honda, GM, BMW et Volkswagen, qui cherchent tous à trouver de nouveaux talents et à investir dans la technologie israélienne.

« Renforcer la présence de Ford en Israël via ce nouveau centre de recherche nous permettra de travailler avec les meilleures entreprises technologiques beaucoup plus rapidement. Cela servira les objectifs de Ford de combinaison de notre expertise automobile à la technologie pour créer de nouvelles solutions et répondre aux défis de mobilité d’aujourd’hui et de demain », a déclaré Danino.

David Friedman, l’ambassadeur américain en Israël, s’est félicité que les relations entre les Etats-Unis et Israël « se renforcent chaque jour, et aujourd’hui représente un de ces jours ».

S’exprimant à une conférence à Tel Aviv mardi dernier, Bill Ford a expliqué que dans la « révolution » qui traverse l’industrie automobile, les constructeurs de voiture doivent travailler avec des start-ups pour rester à la pointe de la technologie

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...