Rechercher

France : ouverture d’une enquête sur la banderole de Stains à la gloire de Barghouthi

La BNCVA a déposé plainte contre le maire PCF de Stains, Azzedine Taibi, pour “apologie du terrorisme”

Marwan Barghouthi. (Crédit : Flash90)
Marwan Barghouthi. (Crédit : Flash90)

Courant 2016, la banderole affichée sur la mairie de Stains en l’honneur de Marwan Barghouti avait créé des tensions entre Azzedine Taibi, l’édile PCF de la commune, et la préfecture.

L’élu avait été entendu à cette occasion par la police qui le soupçonnait « d’apologie publique d’un acte terroriste ». Plus tôt, c’est le tribunal administratif de Montreuil qui avait demandé à Azzedine Taibi de décrocher la banderole. En réponse, il avait refusé et organisé dans la foulée une manifestation de soutien devant la mairie.

L’affaire connait aujourd’hui un troisième volet. Suite à une plainte déposée par le BNVCA, le Parquet de Bobigny a « ouvert une enquête à l’encontre du Conseil Municipal de Stains et de son Maire Monsieur Azzedine Taibi ».

« Le BNVCA souligne que ce Maire de Stains et son Conseil municipal ont désobéi et n’ont pas respecté les décisions prononcées par les juridictions administratives qui lui enjoignaient de retirer cette banderole » explique l’association présidée par Sammy Ghozlan.

Barghouthi purge actuellement cinq peines de prison à perpétuité pour son rôle dans la mort de civils israéliens lors de nombreuses attaques terroristes pendant la seconde Intifada, au début des années 2000.

Marwan Barghouthi filmé en train de manger en secret dans sa cellule au moment où il mène une vaste grève de la faim des détenus palestiniens. (Crédit : capture d'écran Service des prisons israéliennes)
Marwan Barghouthi filmé en train de manger en secret dans sa cellule au moment où il mène une vaste grève de la faim des détenus palestiniens. (Crédit : capture d’écran Service des prisons israéliennes)

Une vidéo publiée dimanche par l’Autorité des prisons d’Israël semblait montrer Marwan Barghouthi, cadre du Fatah emprisonné et qui mène une grève de la faim des détenus sécuritaires palestiniens, en train de manger de la nourriture dans la salle de bain de sa cellule.

Le ministre de la Sécurité intérieure, Gilad Erdan, a répondu en déclarant que Barghouthi « met cyniquement en danger ses codétenus tout en ne s’engageant même pas lui-même dans la protestation. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...