France : Une campagne des jeunes du Habad pour les seniors touchés par le COVID
Rechercher

France : Une campagne des jeunes du Habad pour les seniors touchés par le COVID

Près de 1 800 appels aux seniors ont été passés et 800 masques ont été distribués afin qu’ils puissent mieux se protéger

Un volontaire de CTeen ayant participé à l’opération #SOSGRANDPA. (Crédit : CTeen)
Un volontaire de CTeen ayant participé à l’opération #SOSGRANDPA. (Crédit : CTeen)

#SOSGRANDPA est la dernière campagne de l’organisation CTeen, mouvement de jeunes du Beth Loubavitch. Ces derniers mois, l’opération est venue en aide aux seniors juifs de toute la France touchés par l’épidémie de coronavirus et les mesures de confinement mises en place.

Dès le début de l’épidémie et les premiers jours de confinement, mi-mars, les jeunes de CTeen, « très attachés aux valeurs républicaines », se sont ainsi « rendus utiles par tous les moyens possibles » après avoir constaté « que beaucoup de nos aînés se sont retrouvés seuls ».

Le programme a consisté à : proposer une aide matérielle et psychologique aux personnes âgées ou isolées ; les appeler par téléphone pour prendre de leurs nouvelles, les écouter, les apaiser ; et prendre en charge, pour les personnes ne pouvant pas sortir, des besoins spécifiques tels que livraison de produits alimentaires, produits d’entretien, repas, lecture…

Près de 1 800 appels ont été passés et, dès la deuxième quinzaine d’avril, 800 masques – alors difficiles à trouver – ont également été distribués aux seniors afin qu’ils puissent mieux se protéger.

Une volontaire de CTeen ayant participé à l’opération #SOSGRANDPA. (Crédit : CTeen)

Dirigé en France par Menahem Mottal, le mouvement CTeen « rassemble des adolescents du monde entier autour d’activités participatives où les valeurs de partage, de civisme et de responsabilité envers l’autre sont mises en avant », explique le responsable.

Il compte en France 6 211 membres – 135 à son lancement en 2014 – répartis sur l’ensemble du territoire national à travers différentes sections départementales. L’organisation réunit environ 63 000 jeunes à travers le monde.

Selon M. Mottal, plus de 1 000 jeunes ont participé à la dernière opération liée à l’épidémie, leur permettant « de se mobiliser et d’exprimer leur engagement envers la nation, anticipant quelque peu leur devoir qu’ils rempliront dans le cadre du Service national universel ».

Selon Haim Nisembaum, porte-parole des Loubavitch de France, rabbin de la synagogue de la rue Petit à Paris et haut fonctionnaire, la communauté Loubavitch compterait 30 000 membres en France.

Durant l’épidémie, le Fonds social juif unifié (FSJU) a lancé un programme similaire via son initiative « Passerelles », dédiée à l’écoute, l’orientation et l’aide aux survivants de la Shoah. L’association a ainsi acheté plusieurs milliers de masques, envoyés par voie postale.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...