Gadi Siso serait choqué des failles dans le dossier du viol d’une fillette
Rechercher

Gadi Siso serait choqué des failles dans le dossier du viol d’une fillette

Le chef de l'unité des enquêtes de la police a rouvert l'enquête, citant la nécessité de réexaminer ses détails et de suivre d'autres pistes possibles

Illustration. Des menottes dans un tribunal. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)
Illustration. Des menottes dans un tribunal. (Crédit : Abir Sultan/Flash90)

La cour militaire de Judée est en train d’examiner la prolongation de la détention du Palestinien soupçonné d’avoir violé une fillette israélienne de sept ans.

Au vu des failles dans le dossier, son avocat devrait demander sa libération immédiate en ce mercredi après-midi.

Par ailleurs, le chef de l’unité des enquêtes de la police s’est dit lui-même « choqué » du nombre d’éléments manquants dans l’acte d’inculpation soumis par des procureurs locaux qui ont enquêté sur le viol présumé d’une enfant de sept ans par un détenu palestinien, a fait savoir Ynet.

Gadi Siso s’est saisi du dossier hier et il a rouvert l’enquête, citant la nécessité de réexaminer ses détails et de suivre d’autres pistes possibles.

Selon Ynet, aucun haut-responsable de la police n’avait connaissance de l’enquête avant l’inculpation de Mahmoud Qadusa, dimanche.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...