Israël en guerre - Jour 139

Rechercher

Gallant et Smotrich présentent un plan d’aide de 9 mds de NIS pour les réservistes

Le plan inclut des paiements mensuels, des indemnités ponctuelles, des allocations, des chèque-vacances pour les militaires mobilisés

Le ministre des Finances Bezalel Smotrich et le ministre de la Défense Yoav Galant en conférence de prese à Jérusalem, le 26 décembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)
Le ministre des Finances Bezalel Smotrich et le ministre de la Défense Yoav Galant en conférence de prese à Jérusalem, le 26 décembre 2023. (Crédit : Chaim Goldberg/Flash90)

Le ministre de la Défense Yoav Gallant et le ministre des Finances Bezalel Smotrich ont dévoilé mardi un programme d’assistance en temps de guerre pour les soldats de la réserve de Tsahal, alors que l’on déplore des négligences et la fin des subventions pour service prolongé.

Le plan de 9 milliards de shekels, dont 2 milliards de shekels sont destinés à indemniser les employeurs, comprend des aides ponctuelles, des aides mensuelles, des subventions et des services pour les soldats qui ont servi pendant des périodes de 30, 45 et 60 jours en tant que réservistes. Il ne comprend pas d’aide aux entreprises des soldats de réserve, malgré les plaintes des réservistes qui ont laissé leurs entreprises dépérir lorsqu’ils ont répondu aux ordres de mobilisation.

« Tout comme les réservistes qui se sont présentés sans conditions le 7 octobre, le gouvernement a l’obligation suprême de s’occuper d’eux. C’est pourquoi nous présentons un vaste programme national d’aide aux soldats réservistes », a déclaré Gallant au début de la conférence de presse à Jérusalem.

Le programme élargit l’aide financière existante pour les réservistes et leurs partenaires, avec une mesure de compensation spéciale pour les réservistes indépendants qui ont perdu leurs revenus en raison de leur service dans l’armée depuis le 7 octobre.

Lors de la conférence de presse avec Gallant, Smotrich a annoncé que les réservistes pourront bénéficier de prêts commerciaux garantis par l’État, avec un report des douze premières mensualités.

Dans le cadre de ce plan, les soldats de combat auront droit à une allocation mensuelle de 1 400 shekels, et tous les autres soldats à 800 shekels par mois, avec des avantages supplémentaires pour les parents d’enfants de moins de 14 ans, ainsi qu’une prolongation du congé maternité pour les nouveaux parents et une aide pour les parents d’enfants ayant des besoins spéciaux.

Les soldats de réserve qui ont servi plus de 45 jours recevront également une allocation unique de 2 500 shekels, tandis que les réservistes dont les partenaires sont au chômage auront droit à une compensation supplémentaire.

À la fin de leur service, les réservistes recevront un chèque-vacances d’une valeur comprise entre 1 500 et 4 500 shekels.

Le plan prévoit également des subventions complètes pour l’enseignement supérieur des soldats servant dans des unités de combat, approuvées par la Knesset au début du mois de décembre, et des subventions de 30 % pour les soldats qui ont servi dans les réserves pendant plus de 60 jours.

Les soldats de réserve des unités combattantes pourront également bénéficier d’une subvention de 50 000 shekels pour l’achat de terrains dans les villes situées en dehors de la région centrale d’Israël, dans ce que l’on appelle la périphérie.

Un réserviste de Tsahal dans un kibboutz près de la frontière syrienne dans le nord du plateau du Golan le 8 octobre 2023. (Crédit : Michael Giladi/Flash90)

Plus de 360 000 Israéliens ont été appelés au service de réserve à la suite de l’assaut sans précédent lancé par le Hamas le 7 octobre, qui a fait plus de 1 200 morts et plus de 240 otages dans la bande de Gaza.

En réponse à cet assaut meurtrier, Israël a lancé une vaste campagne militaire à Gaza afin d’éliminer le Hamas et de restituer les otages, tout en envoyant des soldats à la frontière nord, où l’organisation terroriste Hezbollah lance des attaques quasi quotidiennes, et en Cisjordanie.

Depuis lors, les réservistes et leurs familles ont commencé à faire campagne pour obtenir de l’aide afin d’éviter que leurs entreprises ne s’effondrent. Dans de nombreux cas, les conjoints se sont retrouvés seuls pour s’occuper des enfants – parfois avec des écoles et des jardins d’enfants fermés en raison de la guerre, selon la région – et ont été incapables de travailler pendant des mois.

À la suite de cette mobilisation sans précédent et de ses répercussions financières, la Knesset a approuvé le mois dernier un programme de compensation d’une valeur estimée à 15 milliards de shekels pour aider les entreprises à poursuivre leurs activités. Ce programme comprend des subventions aux entreprises du pays qui ont subi des dommages indirects du fait de la guerre, un programme de remboursement des salaires et des mesures d’aide pour les employés en congé sans solde.

Bien que les réservistes reçoivent un salaire pour leur service, cela s’est souvent avéré insuffisant pour les travailleurs indépendants dont les entreprises non entretenues s’endettent ou s’effondrent complètement. Bien que des fonds spéciaux aient été affectés au soutien de ces entreprises, la commission des Finances de la Knesset a reçu lundi des représentants qui ont déclaré que nombre d’entre elles ne recevaient toujours pas l’aide dont elles avaient besoin.

Le représentant de l’administration fiscale, Amir Dahan, a déclaré devant la commission que sur une période d’un seul mois, 204 000 demandes ont été soumises et que le gouvernement a versé un total de 3,75 milliards de shekels jusqu’à présent.

Sam Sokol a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.