Israël en guerre - Jour 233

Rechercher

Gantz : Israël doit continuer à renforcer ses alliances régionales et réagira au bon moment

Le ministre de la Culture a qualifié la réponse à l'attaque iranienne formulée par le ministre du cabinet de guerre de "faible" ; Kirby : Washington ne souhaite pas que la guerre s'étende au Moyen-Orient

Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, le ministre Benny Gantz, lors d'une conférence de presse, à la Knesset, le 3 avril 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)
Le chef du parti HaMahane HaMamlahti, le ministre Benny Gantz, lors d'une conférence de presse, à la Knesset, le 3 avril 2024. (Crédit : Chaïm Goldberg/Flash90)

Israël doit renforcer « l’alliance stratégique et la coopération régionale » qui lui ont permis de résister à l’attaque iranienne de samedi, a déclaré dimanche le ministre du cabinet de guerre, Benny Gantz, dans un communiqué.

« L’Iran est un problème mondial, un défi régional et un danger pour Israël. Hier, le monde s’est clairement tenu aux côtés d’Israël face à ce danger. Israël contre l’Iran, le monde contre l’Iran, voilà le résultat. Il s’agit d’une réussite stratégique, que nous devons exploiter pour la sécurité d’Israël », a-t-il souligné.

« Cet événement n’est pas terminé – l’alliance stratégique et le système de coopération régionale que nous avons construits et qui ont été mis à l’épreuve doivent être renforcés précisément maintenant. Israël a prouvé hier qu’il était un point d’ancrage de la puissance militaire et technologique, et un point d’ancrage de la sécurité au Moyen-Orient », a-t-il poursuivi.

« Face à la menace iranienne, nous mettrons en place une coalition régionale et ferons payer le prix à l’Iran, de la manière et au moment qui nous conviendront. Et surtout, face à la volonté de nos ennemis de nous nuire, nous nous unirons et deviendrons plus forts », a ajouté Gantz, semblant indiquer qu’il n’était pas favorable à des représailles immédiates à l’encontre de l’Iran.

« Aujourd’hui encore, nous devons nous rappeler que nous n’avons pas encore achevé notre tâche – principalement le retour des otages et l’élimination de la menace qui pèse sur les habitants du nord et du sud. Nous poursuivrons l’opération avec détermination et responsabilité. Et ensemble, nous gagnerons. »

Quelques minutes seulement après que l’intervention de Gantz, le ministre de la Culture et des Sports Miki Zohar a publié une déclaration critiquant ce qu’il appelle une « réponse faible » à l’agression iranienne.

Le ministre de la Culture et des Sports, Miki Zohar, dans son bureau, à Jérusalem, le 2 janvier 2023. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

« Une réponse faible à l’agression iranienne sans précédent est la poursuite du concept dépassé de logique raisonnable face à de brutaux terroristes », a-t-il affirmé, semblant critiquer l’absence de représailles de la part d’Israël contre l’Iran.

« Il a échoué contre le [groupe terroriste palestinien du] Hamas et nous avons eu le 7 octobre ; il a échoué contre le [groupe terroriste chiite libanais du] Hezbollah qui nous attaque continuellement et a conduit à l’évacuation des résidents du nord. Et il échouera contre l’Iran qui n’a pas hésité à attaquer Israël directement. »

Après que l’Iran a annoncé avoir lancé des centaines de drones sur Israël samedi soir, affirmant qu’Israël avait « une large légitimité internationale pour frapper l’Iran avec une force sans précédent ce soir », Zohar avait exhorté à une réponse « contre la tête du serpent qui travaille à la destruction d’Israël ».

Le porte-parole de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, John Kirby, a déclaré à l’émission « Rencontre avec la presse » de la chaîne NBC que les États-Unis ne cherchaient pas à déclencher « une guerre plus large dans la région » après avoir aidé Israël à se défendre contre l’attaque de l’Iran de samedi soir.

Le conseiller en communication de la Maison Blanche pour la sécurité nationale, John Kirby, s’exprimant lors de la conférence de presse quotidienne dans la salle de presse Brady de la Maison Blanche, à Washington, le 1er mars 2024. (Crédit : Saul Loeb/AFP)

« Nous ne cherchons pas l’escalade », a affirmé Kirby, tout en ajoutant que le président américain Joe Biden avait déclaré au Premier ministre Benjamin Netanyahu, lors de leur conversation de la veille, que les États-Unis continueront à soutenir le droit d’Israël à l’autodéfense.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.