Gantz ordonne une enquête sur les « rumeurs » de frappes israéliennes en Iran
Rechercher

Gantz ordonne une enquête sur les « rumeurs » de frappes israéliennes en Iran

Le ministre de la Défense a demandé au procureur général d'enquêter sur les responsables cités par la presse israélienne et étrangère sur l'attaque du site nucléaire de Natanz

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Le ministre de la Défense Benny Gantz se tient devant un avion de chasse F-35 sur la base aérienne de Nevatim, le 12 avril 2021. (Judah Ari Gross/Times of Israel)
Le ministre de la Défense Benny Gantz se tient devant un avion de chasse F-35 sur la base aérienne de Nevatim, le 12 avril 2021. (Judah Ari Gross/Times of Israel)

Le ministre de la Défense, Benny Gantz, a demandé lundi une enquête de haut niveau sur les présumées fuites dans la presse de responsables israéliens concernant les récentes attaques contre l’Iran qui ont été largement attribuées à Israël, déclarant qu’elles étaient « préjudiciables à nos soldats, à notre sécurité et aux intérêts de l’État d’Israël. »

M. Gantz a fait spécifiquement référence à des commentaires concernant la cyber-attaque présumée de dimanche contre l’installation nucléaire iranienne de Natanz, attribués à des « responsables du renseignement » et à des « responsables occidentaux » non nommés, dont le ministre de la Défense a indiqué qu’il pensait qu’il s’agissait en fait de responsables israéliens.

« Ces ‘responsables occidentaux’ sont une absurdité », a déclaré Gantz aux journalistes lundi, à la suite de réunions avec le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin, qui est en visite en Israël cette semaine.

Les remarques du ministre de la Défense sont également intervenues quelques jours après que le journal de gauche Haaretz a rapporté qu’un fonctionnaire israélien avait accidentellement informé à l’avance un média étranger d’une opération des forces spéciales israéliennes, sans savoir que la date de la mission avait été modifiée à la dernière minute.

Il s’en est suivi un effort frénétique pour que le média s’abstienne de rendre compte de l’incident afin d’éviter de mettre les soldats en danger.

« Cela porte atteinte à nos forces, à notre sécurité et aux intérêts de l’État d’Israël, et je pense qu’il faut une enquête approfondie », a-t-il déclaré.

L’installation d’enrichissement nucléaire iranienne à Natanz, en Iran. (AP Photo/Hasan Sarbakhshian).

M. Gantz a déclaré qu’il demandait une enquête « au plus haut niveau possible » par le service de sécurité Shin Bet et par le département de la sécurité de l’information du renseignement militaire.

Interrogé sur l’identité du responsable de ces fuites, le ministre de la Défense a répondu qu’il ne connaissait pas « la personne précise qui en est l’auteur, mais il faut que cela cesse. »

« Nous ne pouvons pas agir lorsque tout le monde donne son avis sur la question. Nous ne pouvons pas accepter ces clins d’œil et ces contes de fées de la part des ‘responsables occidentaux' », a déclaré Gantz.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...