Rechercher

Gantz traité de « meurtrier » lors d’une visite au mur Occidental

Chili Tropper, membre du parti HaMahane HaMamlahti, a attribué les huées - à la veille des élections législatives - aux "mensonges" de Netanyahu

Le ministre de la Défense Benny Gantz, à gauche, et le ministre de la Culture et des Sports, Chili Tropper, en visite au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 31 octobre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le ministre de la Défense Benny Gantz, à gauche, et le ministre de la Culture et des Sports, Chili Tropper, en visite au mur Occidental, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 31 octobre 2022. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Le ministre de la Défense Benny Gantz, leader du parti HaMahane HaMamlahti, a été chahuté par des militants d’extrême-droite lors d’une visite au mur Occidental la nuit précédant les élections législatives de mardi.

Gantz est arrivé sur le lieu saint en compagnie d’un autre membre du parti, Chili Tropper, qui se trouve être pratiquant. Les deux hommes ont été malmenés par des dizaines de personnes, principalement des adolescents. Dans une vidéo de l’incident difusée sur les réseaux sociaux, le groupe est entendu en train de crier « meurtrier » et « échec » à l’arrivée des deux politiciens.

C’est devenu une tradition politique, pour de nombreux politiciens juifs, de visiter le mur Occidental à la veille d’une élection nationale.

« Alors que nous priions pour la paix de la nation, ils ont hurlé ‘meurtriers’ et ‘il y a du sang sur vos mains' », a déclaré Tropper dans un communiqué. « Ils ont également crié à l’intention de Benny, ‘pourquoi avez-vous abandonné les soldats de Golani ?' ».

Tropper a déclaré qu’il doutait que beaucoup de ces jeunes, qui semblaient être, pour la plupart, des haredim, « aient servi ou serviront dans Tsahal, mais suite à des vagues de haine et d’incitation, ils ont osé traiter le ministre de la Défense et [l’ancien] chef d’état-major de Tsahal de meurtrier qui abandonne leurs soldats ».

Lundi, le chef de l’opposition Benjamin Netanyahu a accusé Gantz « d’avoir mis en péril la vie des soldats de Golani afin d’épargner des Palestiniens » lorsqu’il était chef d’état-major de Tsahal.

Golani est une brigade d’infanterie de Tsahal réputée et célèbre. Le chef de l’opposition faisait référence à un incident survenu lors de l’opération Bordure protectrice de 2014, au cours duquel les militaires ont attendu que les civils palestiniens évacuent avant de détruire une cible dans la bande de Gaza.

Les commentaires de Netanyahu ont provoqué une réponse acerbe de Gantz, qui a qualifié l’ancien Premier ministre de « menteur » incapable de dire « une seule parole vraie ».

Tropper a déclaré mardi que les trouble-fêtes de lundi soir ont été directement influencés par les commentaires de Netanyahu.

« Hier, Netanyahu et sa femme ont concocté une fausse histoire sur Gantz… Le soir-même, au mur Occidental, des jeunes gens excités ont fait écho à ce mensonge. Les deux sont liés », a déclaré Tropper.

« Face à cette profanation du nom de Dieu et face à cette haine, nous ne pouvons pas nous taire », a ajouté le ministre de la Culture et des Sports.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...