Gaza : l’AP et le Hamas critiquent le plan de reconstruction de Lapid
Rechercher

Gaza : l’AP et le Hamas critiquent le plan de reconstruction de Lapid

Lapid avait réclamé la mise en œuvre d'un plan en deux phases qui permettrait de mettre un terme à la crise humanitaire en cours à Gaza et d'affaiblir le groupe terroriste du Hamas

Le chef du parti Yesh Atid, Yair Lapid, s'exprime lors d'une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 10 mai 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le chef du parti Yesh Atid, Yair Lapid, s'exprime lors d'une réunion de faction à la Knesset à Jérusalem, le 10 mai 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

L’Autorité palestinienne et le Hamas ont critiqué, lundi, les propos tenus par le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid qui a déclaré que des projets économiques pouvaient être entrepris à Gaza en échange du maintien du calme par le Hamas.

« L’ennemi a recouru à des propositions variées pour affaiblir la résistance et il a échoué. Le recours à un tel plan indique qu’il est incapable de faire face à la résistance et au peuple palestinien », a commenté Hazim Qasim, porte-parole du Hamas.

Lapid a prononcé un discours, dimanche soir, à Herzliya réclamant la mise en œuvre d’un plan en deux phases qui permettrait de mettre un terme à la crise humanitaire en cours à Gaza et d’affaiblir le groupe terroriste du Hamas qui dirige actuellement l’enclave côtière. Ces deux phases prévoient des rénovations très attendues des infrastructures de Gaza – des projets qui sont sur la table depuis des années.

Le plan de Lapid prévoit que l’Autorité palestinienne serait chargée de gérer ces initiatives sur le terrain. Dans des propos tenus devant le cabinet palestinien, le Premier ministre de l’AP, Mohammad Shtayyeh, a fustigé cette proposition.

« Le problème de Gaza est politique. Et c’est le même problème que toute la Palestine affronte, notamment Jérusalem. Il doit y avoir un processus politique sérieux, basé sur le droit international, qui permettra de mettre un terme à l’occupation et de lever le blocus… Ce qui rendra la reconstruction de Gaza possible et durable », a estimé Shtayyeh.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...