GB/Blanchiment d’argent : un juif ultra-orthodoxe condamné par contumace
Rechercher

GB/Blanchiment d’argent : un juif ultra-orthodoxe condamné par contumace

Edward Cohen a fui le pays avant le procès qui l'a reconnu coupable de fraude fiscale sur des ventes illégales de Viagra et de pilules amaigrissantes

Billets de banque britanniques. (Chris Ratcliffe/AP)
Billets de banque britanniques. (Chris Ratcliffe/AP)

Un homme ultra-orthodoxe de Londres a été condamné pour avoir utilisé des organisations caritatives juives afin de blanchir de l’argent obtenu par des ventes illégales de médicaments y compris du viagra, des pilules amaigrissantes, et des médicaments sur prescription.

Le tribunal de Southwark Crown a condamné Edward Cohen, âgé de 67 ans et originaire de Stamford Hill, pour avoir blanchi 10 millions de livres sterling par le biais d’organisations caritatives juives.

Cohen a fui le pays avant son procès mais il a été condamné par contumace pour avoir fourni de fausses informations à la Commission de charité et pour avoir commis un crime. Un mandat d’arrêt a été délivré à son encontre.

Son fils David, un enseignant de 38 ans, a aussi été condamné pour avoir fourni de fausses informations afin d’obtenir des bénéfices, mais les accusations de blanchiment d’argent et de communication de fausses informations à la Commission de charité n’ont pas été retenues. Il a nié les faits.

Le père et le fils seront condamnés le 4 juillet. David Cohen a été libéré sous caution.

Selon un article du Daily Mail, Cohen père a caché les sommes au fisc en fournissant des fausses informations et en trompant la Commission de charité, l’autorité de surveillance et de régulation des organismes de charité du Royaume-Uni.

L’argent provenant des ventes de médicaments était envoyé à un réseau international d’entreprises, de devises et de comptes en banque à Chypre, Hong Kong, au Panama, en Chine et aux Etats-Unis.

Le procureur Hamas Dawes a déclaré : « Ce que nous voyons effectivement ici est du blanchiment d’argent à une échelle gigantesque ».

Le Habad Royaume-Uni était l’une des organisations de charité impliquées. Il s’agit d’un groupe qui est totalement distinct de l’organisation Habad Loubavitch Royaume-Uni et qui ne fait pas partie du mouvement officiel Habad, a annoncé le journal Jewish Chronicle.

Les enquêteurs de la police ont découvert que pour les années 2012-2013, le revenu Chabad Royaume-Uni avait augmenté de cinq fois plus que les années précédentes, et que 80 % de cette augmentation provenait de comptes marchands liés aux ventes de médicaments.

La police a perquisitionné les locaux de Chabad Royaume-Uni à Stamford Hill, qui est le foyer de la plus grande communauté juive ultra-orthodoxe d’Europe, le 1er septembre 2014.

Les documents saisis établissent des liens entre l’organisation caritative et des ventes de médicaments à des clients en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas, en Italie, en Suède et en Suisse, a précisé le Jewish Chronicle.

Selon l’article du Daily Mail, Cohen a dans le passé cherché à obtenir un titre de chevalier en versant 4 800 livres sterling à Award Intelligence, une entreprise qui se spécialise dans l’obtention de titres honorifiques pour ses clients.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...