GB: Un jeune néo-nazi qui parlait de « gazer » les Juifs condamné pour terrorisme
Rechercher

GB: Un jeune néo-nazi qui parlait de « gazer » les Juifs condamné pour terrorisme

Le garçon, qui a maintenant 16 ans, n'ira pas en prison mais dans un centre de réhabilitation pendant 2 ans après avoir plaidé coupable

Matériel saisi par la police britannique au domicile d'un garçon condamné pour terrorisme en Cornouailles. (Autorisation/Police britannique)
Matériel saisi par la police britannique au domicile d'un garçon condamné pour terrorisme en Cornouailles. (Autorisation/Police britannique)

Un tribunal britannique a condamné lundi le plus jeune condamné du pays pour terrorisme, un jeune de 16 ans qui fantasmait sur le « gazage » des Juifs, la pendaison des homosexuels et la « fusillade de leurs défilés », à deux ans dans un centre de réhabilitation pour jeunes.

L’accusé du sud-est de la Cornouailles, qui ne peut être nommé car il est mineur, a plaidé coupable la semaine dernière de dix chefs d’accusation de possession de matériel terroriste et de deux chefs d’accusation de diffusion de documents terroristes.

Le tribunal a appris comment, à 13 ans à peine, il a obtenu des instructions pour fabriquer des bombes et des cocktails Molotov, pour fabriquer un fusil AK-47 et pour combattre avec un couteau. Un an plus tard, il a commencé à collecter du matériel de terrorisme et à partager l’idéologie raciste d’extrême droite dans les forums de discussion en ligne.

En 2019, l’accusé est devenu le leader de la cellule britannique du groupe néo-nazi FKD (Feuerkrieg Division), qui idolâtre et promeut la violence de masse.

Le garçon a réussi à recruter cinq membres par le biais de messages cryptés sur des forums de discussion en ligne, dont un Estonien de 13 ans et un jeune joueur de rugby britannique, qui a été emprisonné pour avoir planifié un attentat terroriste.

Le groupe voulait mener un « jihad blanc » ainsi qu’un génocide de personnes non blanches, a entendu la cour britannique.

L’accusé avait acheté une affiche montrant un champignon atomique au-dessus du Parlement du pays avec la légende « stérilisez la fosse d’aisance que vous appelez Londres ».

L’une des recrues du garçon était un officier de police britannique sous couverture, ce qui a conduit à la perquisition de son domicile en juillet 2019.

La police n’a pas trouvé d’armes, mais un drapeau nazi et d’autres matériels ont été collectés.

Le garçon a déclaré à la police qu’il n’était pas raciste, qu’il envisageait de quitter le FKD et qu’il essayait simplement de « paraître cool » en ligne.

Matériel saisi par la police britannique au domicile d’un garçon en Cornouailles condamné pour terrorisme. (Autorisation/Police britannique)

En prononçant sa sentence lundi, le juge Mark Dennis a dit au garçon qu’il était entré dans un « monde en ligne de préjugés malveillants », selon Sky News.

Dennis a noté que l’accusé, qui était accompagné de sa grand-mère lors de l’audience de condamnation, avait exprimé des remords et avait été « sensible à l’influence des autres ».

Le juge a averti que de nouvelles infractions entraîneraient une peine beaucoup plus sévère.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...