Rechercher

Gel des nouveaux permis de travail pour les Gazaouis après des tirs de roquettes

Le bureau de liaison militaire avec les Palestiniens avait annoncé mardi que 1 500 permis supplémentaires allaient être octroyés aux Palestiniens de Gaza pour travailler en Israël

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Photo d'illustration : Deux roquettes tirées depuis Gaza, le 22 avril 2022. (Capture d'écran :  Twitter)
Photo d'illustration : Deux roquettes tirées depuis Gaza, le 22 avril 2022. (Capture d'écran : Twitter)

Israël a gelé dimanche une initiative prévoyant d’augmenter le quota des permis de travail délivrés aux Palestiniens de Gaza en le faisant passer à 15 000 après que des terroristes, au sein de l’enclave côtière, ont tiré quatre roquettes vers le sud d’Israël, dans la nuit de samedi.

Le COGAT -le bureau de liaison militaire avec les Palestiniens – avait annoncé mardi que 1500 permis supplémentaires seraient octroyés aux Gazaouis désireux de travailler au sein de l’État juif.

Mais suite aux attaques à la roquette, le ministre de la Défense Benny Gantz a décidé de geler cette décision, selon le COGAT.

« Le groupe terroriste du Hamas endosse toute la responsabilité des actes commis et émanant de la bande de Gaza en direction de l’État d’Israël et il en assumera les conséquences », a fait savoir une déclaration.

Le ministre de la Défense Benny Gantz s’exprime lors d’une conférence de la Cyber Week à Tel Aviv, le 29 juin 2022. (Crédit : Ariel Hermoni/Defense Ministry)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...