Gilbert Montagné promu officier de la Légion d’honneur
Rechercher

Gilbert Montagné promu officier de la Légion d’honneur

L'artiste juif français a fait son alyah en 2014 ; deux résistants ont aussi été promus pour l'année 2020

Gilbert Montagné (Crédit : Autorisation)
Gilbert Montagné (Crédit : Autorisation)

Le chanteur français Gilbert Montagné, chevalier dans l’Ordre de la Légion d’honneur depuis 2006, a été nommé officier. La liste des promus du Nouvel-an a été publiée ce mercredi au Journal officiel.

Il est connu principalement pour ses hits « Le sunlight des tropiques » et « On va s’aimer ».

La promotion civile de la Légion d’honneur du 1er janvier rassemble 487 personnes « réparties entre 395 chevaliers, 73 officiers, 13 commandeurs, 4 grands officiers et 2 grand’croix », a indiqué la Grande chancellerie de la légion d’honneur dans un communiqué. La liste a été publiée ce mercredi au Journal officiel.

Gilbert Montagné n’a jamais caché son soutien à Israël. En 2017, sur le plateau de Thierry Ardisson, il avait fustigé le boycott d’Israël.

« Le boycott d’Israël ! Qu’est-ce-que c’est que cette connerie. A ce moment-là, on n’a qu’à boycotter tous les Etats qui ne nous plaisent pas… Je suis partisan de deux Etats. Les médias ne parlent pas non plus de tous ces Arabes en Israël qui vivent très bien là-bas », avait-il déclaré lors de l’émission.

Il s’est d’ailleurs produit plusieurs fois en Israël, notamment en août dernier, en 2017 et en 2014. Lors de cette tournée 2014, dont la date de Tel Aviv avait été jouée à guichet fermé, il avait annoncé faire son alyah.

Durant cette représentation, l’artiste avait également tenu à honorer la mémoire des trois adolescents Naftali Frankel (16 ans), Eyal Yifrah (19 ans) et Gil-ad Shaar (16 ans) assassinés lors de l’été 2014 et aux soldats tombés durant l’opération à Gaza qui a suivi. Il avait récité le Chema Israël et interprété la Hatikva.

Le Times of Israël avait longuement interviewé le chanteur, cliquez ici pour lire l’entretien.

Le 28 septembre 2011, le chanteur a également été élevé par le président de l’époque, Nicolas Sarkozy, au grade d’officier de l’ordre national du Mérite.

Parmi les autres promus du Nouvel-an 2020, on trouve notamment deux résistants, Pierre Simonet et Edgard Tupët-Thomé, tous deux compagnons de la Libération, élevés à la dignité de grand’croix, la plus haute dignité.

« Fondée par Napoléon Bonaparte en 1802, la Légion d’honneur est la plus élevée des distinctions nationales françaises. Elle compte aujourd’hui 92 000 membres, récompensés pour leurs mérites éminents au service de la nation », précise la grande chancellerie de la légion d’honneur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...