Gratuits jusqu’à présent, les tests à Ben Gurion coûteront 140 shekels
Rechercher

Gratuits jusqu’à présent, les tests à Ben Gurion coûteront 140 shekels

Le dépistage à l'atterrissage est obligatoire pour tous, y compris les passagers vaccinés ; l'entrée dans le territoire reste très contrôlée, pour éviter l'arrivée de variants

Des assistants médicaux testent des passagers pour la COVID-19 à l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv, le 8 mars 2021. (Flash90)
Des assistants médicaux testent des passagers pour la COVID-19 à l'aéroport international Ben Gurion près de Tel Aviv, le 8 mars 2021. (Flash90)

Le prix des tests de dépistage du coronavirus imposés aux les voyageurs arrivant à l’aéroport Ben Gurion devrait être fixé la semaine prochaine à 140 shekels (43 dollars/35 euros), selon les médias israéliens.

Le test à l’atterrissage est obligatoire pour tous, y compris les passagers vaccinés. Les tests étaient auparavant gratuits.

Après une campagne de vaccination massive, les autorités israéliennes envisagent de mettre fin à la plupart des restrictions sanitaires liées au coronavirus dès début juin sur son territoire, a annoncé dimanche le ministère de la Santé.

« Pour la première fois depuis l’apparition de l’épidémie, toutes les restrictions à l’intérieur du territoire israélien vont être levées à partir du 1er juin », affirme le ministère dans un communiqué, précisant que le gouvernement doit encore voter en faveur de cette proposition.

Les restrictions imposées aux voyageurs entrant en Israël resteront toutefois valables, le ministère envisageant même de les renforcer pour éviter l’entrée sur le territoire israélien de variants.

Plus de cinq des 9,3 millions d’Israéliens (55 % de la population) ont reçu les deux doses du vaccin Pfizer.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...